LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE

LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE S'INSTALLE

1879

4 février:  Jules Grévy est élu par 563 voix parlementaires sur 713 votants. Sa sagesse et sa prévoyance éviteront la guerre avec Bismarck qui s'inquiète de la remontée en puissance de la France et installera définitivement la troisième République qui ne fait plus peur à personne. William Waddington devient président du Conseil. Jules Ferry est nommé ministre de l'Instruction publique.

1er juin: Le prince impérial, fils de Napoléon III, engagé dans l'armée anglaise est tué par des zoulous lors d'une embuscade au Zoulouland. Il est mort dans un campement bien mal choisi car entouré de hautes herbes. Le lieutenant Carey responsable de ce choix s'est enfui laissant le prince impérial seul face aux sagaies des zoulous. Cette mort curieuse écarte le danger impérial.

21 juin: Lors de la première révision constitutionnelle, le palais Bourbon devient le siège de la Chambre des députés et le palais du Luxembourg celui du Sénat. Les chambres reviennent à Paris.

13 juillet : La loi remaniant le Conseil d'État est votée.

9 août: La loi Paul Bert organise les écoles normales chargées de former les enseignants de la République.
 
20 octobre: Le Congrès socialiste se réunit à Marseille.
 
26 décembre:  Waddington démissionne.
 
28 décembre: Jules Grévy nomme son ministre préféré Charles de Freycinet. Jules Ferry est nommé ministre de l'instruction public. Il finance la deuxième expédition de Pierre Savorgnan de Brazza  sur le fleuve Congo qui durera jusque 1882.
 
1880

7 février : La loi sur le Conseil supérieur de l'instruction publique est votée. C'est le deuxième pas vers un enseignement républicain. Les ecclésiastiques sont exclus

9 mars: Le Sénat rejette l'article 7 d'une loi qui voulait interdire l'enseignement aux congrégations religieuses mais accepte l'exclusion de l'enseignement catholique dans les jurys universitaires.
 
29-30 mars: Le gouvernement édicte alors des décrets contre les congrégations non autorisées. La dissolution de la Compagnie de Jésus et l'expulsion des jésuites, maristes, dominicains et assomptionnistes de leurs établissements est prononcée. Les jésuites sont à l'époque les principaux propriétaires des écoles, collèges et lycées. Ce que la loi ne veut  pas, le règlement peut le faire ! La leçon sera retenue par les constituants de la cinquième république.
 
Juin: Les décrets sont exécutés. Le troisième pas vers l'enseignement républicain est franchi.
 
11 juillet: L'Amnistie des communards est définitivement votée. Les exilés comme  Henri Rochefort, Benoît Malon, Jules Vallès ou Louise Michel peuvent rentrer en métropole.
 
12 juillet: La loi supprimant l'obligation du repos dominical est votée.
 
13 juillet: L'école normale supérieure pour jeunes filles est fondée à Fontenay. 
 
14 juillet: L'anniversaire de la prise de la Bastille sert de première célébration de la fête nationale.
 
23 septembre: Jules Ferry devient président du conseil.
 
20 Octobre: Ferdinand de Lesseps fonde de la compagnie du canal de Panama.
 
16-22 novembre: Au congrès du Havre, Jules Guesde et Paul Lafarge fondent et présentent le programme du Parti Ouvrier de France.
 
21 décembre: La loi Camille Sée prévoit la création des lycées de jeunes filles.
 
1881

29 mars: Les lois de liberté municipale sont votées.

4 avril: Jules Ferry décide d'envoyer une expédition en Tunisie.

12 mai: Le Traité du Bardo signé entre le bey de Tunis et le Gouvernement français établit le protectorat français en Tunisie.

30 mai: La loi sur la liberté de réunion est votée.  

16 juin: La loi sur la gratuité de l'enseignement primaire, est votée.

30 juin: La loi sur la liberté des réunions publiques, est votée. Le quatrième pas de l'enseignement républicain est franchi.

26 juillet: L'école normales supérieure de Sèvres est créée.

29 juillet: La loi sur la liberté de la presse est votée.

21 août - 4 septembre: Élections législatives: l'Union Républicaine a 204 sièges, la Gauche républicaine a 168 sièges, l'extrême gauche a  46 sièges, le centre gauche a 39 sièges et les conservateurs n'ont que 88 sièges.

Septembre: Le Conflit franco-chinois à propos de l'Annam éclate.

9 septembre: Les nationalistes en Égypte se soulèvent. Ce pays est disputé entre les français et les anglais.

28 octobre: Kairouan en Tunisie est prise.

9 novembre: Le traité du Bardo est ratifié.

10 novembre: Jules Ferry est contraint de démissionner à cause du conflit avec la chine. La France rurale majoritaire au parlement ne veut pas la guerre !

14 novembre: Le Grand Ministère Gambetta est formé.

1882

7 janvier: Une note commune franco-anglaise au khédive d'Égypte est signée.

26 janvier: Le grand ministère Gambetta tombe.

28 janvier: Le Krach de l'Union générale est un scandale financier qui entraîne une série de faillites. La crise économique est due essentiellement à des problèmes de surchauffe liés à l’essor rapide consécutif aux politiques de grands travaux.

30 janvier: L'ami fidèle du président de la République Freycinet forme un nouveau gouvernement. Jules Ferry est ministre de l'Instruction publique. Le libéral Léon Say a les finances. Il reçoit Pierre Savorgnan de Brazza de retour en France avec un  traité de protectorat français signé au bord du fleuve Congo, par le roi des Tékés, Illoy 1er Makoko de Mbe. Un établissement français est créé à Nkuna. 

12 février: La Convocation d'un congrès pour traiter de la question d'Égypte est lancée.

4 mars: Une loi municipale confie l'élection des maires aux conseils municipaux.

28 mars: Ferry fait voter une Loi sur l'enseignement primaire obligatoire et laïque de 6 à 13 ans. le cinquième et dernier pas de l'enseignement républicain est franchi.

25 avril: Le capitaine de vaisseau Rivière prend Hanoi.

12 mai: Paul Déroulègue crée la ligue des patriotes pour insuffler un esprit de revanche et reprendre l'Alsace Lorraine.

11 juin: Alexandrie en Égypte subit des émeutes.

14 juillet: Waldeck-Rousseau dénonce les grands monopoles dans un discours à la chambre des députés.

29 juillet: Le cabinet Freycinet chute sur la question égyptienne. La France rurale refuse la guerre.

2 août: L'armée anglaise débarque en Égypte, la France renonce à l'accompagner puisque la Chambre a refusé de voter les crédits demandés par Freycinet.

7 août: Eugène Duclerc forme un gouvernement.

Septembre: Le Congrès socialiste se réunit à Saint-Étienne. Benoît Malon revenu d'exil de Suisse, le préside.  Il se range du coté des réformistes contre les guesdistes. Il deviendra le premier président de La Revue Socialiste à partir de 1885 et publiera en 1891 un livre important: Le socialisme intégral.

30 décembre: L'école normale supérieure de garçons de Saint Cloud est créée.

31 décembre: Léon Gambetta meurt prématurément à 44 ans. Sa maîtresse Léonine Leblanc aussi amie de Clemenceau et du Duc d'Aumale le blesse à la main avec un pistolet. Il contracte alors une septicémie. Ses amis préparent sa légende.

 1883

29 janvier: Armand Fallières forme son gouvernement.
 
17 février: Armand Fallière démissionne mécontent que son projet de loi anti-monarchiste soit amendé.
 
21 février: Le Second ministère Jules Ferry durera jusque 1885.
 
19 mai: Le commandant Henri Rivière est décapité par les Pavillons-Noirs.
 
8  juin: La Convention de La Marsa institue le protectorat français en Tunisie dans tous les domaines politiques et économiques. En réalité la convention vide le traité du Bardo de son contenu et dépouille le bey du reste de son autorité et instaure l'administration directe.
 
24 août: La Mort du comte de Chambord marque l'extinction de la branche aînée de la monarchie française. Ses souvenirs sont exposés au Château de Chambord. Son épouse et veuve, Marie Thérèse de Modène présentait une malformation utérine, due à l'avancée d'une travée osseuse de son bassin qui barrait de long en large l'entrée de son utérus. Elle ne pouvait ni enfanter ni avoir de rapports sexuels. Elle mourra le 25 avril 1886 au palais Lanthieri à Gorizia, en Italie.
 
25 août: Le traité de Huet prévoit le protectorat sur l'Annam actuel Viêt Nam et du Tonkin actuel Cambodge.
 
30 août: La loi de réforme judiciaire prévoit la suppression de l'inamovibilité des juges pour purger le corps magistral des monarchistes.
 
Octobre: Le Conseil Supérieur des Colonies est créé. La France s'installe en Cote d'Ivoire. 
 
17 décembre: L'amiral Courbet prend Son-Tây au Viêt Nam.

  1884

14 février: Le livret de famille est créé pour suppléer les actes d'état civil des individus.

21 mars: La loi Waldeck Rousseau réforme la loi le Chapelier et autorise la création des syndicats professionnels.

5 avril: La loi municipale rend publiques les séances des conseils municipaux, interdit les ministres du culte à être conseiller municipal et impose aux communes de louer ou acquérir une mairie.

11 mai: Premier traité franco-chinois de T'ien-tsin où la Chine reconnaît le protectorat sur l'Annam.

27 juillet: La loi Naquet rétablit le divorce pour faute mais continue à interdire le divorce par consentement mutuel.

14 août: La Révision constitutionnelle devient une "révisionnette". Les 75 sénateurs inamovibles ne sont plus remplacés à leur décès. Les collèges électoraux sont modifiés au profit des zones urbaines. Les membres des familles ayant régné sont inéligibles à la présidence de la République. ils ne peuvent pas non plus s'engager dans l'armée française. La forme républicaine du gouvernement ne peut pas faire l'objet d'une proposition de révision.

23-25 août: L'amiral Courbet détruit l'arsenal de Fou-tcheou et la flotte chinoise.
 
15 novembre: Sur l'initiative de Bismarck, la Conférence de Berlin instaure des règles entre les États européens pour la prise de possession du continent africain.  
 
21 décembre: Le commandant Dominé défend Tûyên Quang.

1885

13 février: Le général de Négrier occupe Lian-Song.
 
25 mars: Le scrutin de liste est adopté.
 
28 mars: L'évacuation de Lian-Song par le colonel Herbinger est considéré par les parlementaires comme un mini Sedan. Jules Ferry est alors  dédaigneusement appelé "le tonkinois".

30 mars: Jules Ferry chute suite à une séance violente à la Chambre pendant laquelle Clemenceau accuse Ferry de trahir la France. Il reproche la politique coloniale, substitut qui fait oublier les véritables territoires à conquérir: L'Alsace et la Lorraine. Le monde rural est en émois contre tout ce qui vient de l'étranger. Le phylloxéra parasite venu d’Amérique, a détruit les deux tiers du vignoble.

6 avril:  Brisson forme son ministère.

22 mai: Victor Hugo meurt.  Le gouvernement et le président du Conseil Brisson décident de réserver des funérailles nationales à ce grand républicain, symbole d'une république qui devient crédible et qui s'enracine.

Pour rendre hommage à un homme qui adore les femmes, la nuit suivant son décès, les prostituées de Paris travaillent gratuitement.

1er juin: Une foule immense rend hommage à Victor Hugo mort en criant  "Vive Victor Hugo".

Trois millions de personnes se sont déplacées. Seul, Anatole France aura des funérailles aussi grandioses. Ses dernières volontés sont en partie exécutées: «Je donne cinquante mille francs aux pauvres et je désire être porté au cimetière dans leur corbillard. Je refuse l'oraison de toutes les Églises. Je demande une prière à toutes les âmes. Je crois en Dieu». Il est bien transporté dans le «corbillard des pauvres» mais son corps est déposé au Panthéon et non au cimetière du Père Lachaise.

9 juin: Le Second traité franco-chinois de T'ien-tsin est signé pour mettre fin à la guerre.
 
6 juillet: Louis Pasteur vaccine pour la première fois contre la rage un petit berger alsacien de 9 ans prénommé Joseph Meister.
 
28 juillet: Jules Ferry fait un discours sur les nécessités de l'expansion coloniale.
 
4-18 octobre: Les Élections législatives divise la chambre en trois groupes qui s'opposent. Les Républicains ont 383 sièges, l'Union des droites a 201 sièges et l'Extrême gauche a 100 sièges.
 
17 décembre: Le Traité de protectorat sur Madagascar est signé.
 
28 décembre: Réélection de Jules Grévy à la présidence. Le vieillard empêche par sa candidature de faire élire Jules Ferry.

L'AVENTURE DU BOULANGISME

1886

7 janvier: Grévy demande à son ami Freycinet de former son troisième ministère. Le poste de ministre de la guerre reste vacant car les officiers de premier rang le refuse. Sur la recommandation de Georges Clemenceau qui veut pousser l'un des membres de son parti, le général Georges Boulanger devient ministre de la guerre.

26 Janvier: Lors de la grève des mineurs à Decazeville, Boulanger fait envoyer la troupe. Le travail reprend le 29.

Janvier: Paul Bert devient le premier résident général de France en Indochine.

25 février: La grève à Decazeville est reprise. Elle prend fin le 14 juin. Le général Boulanger déclare: "À l'heure qu'il est, chaque soldat partage avec un mineur sa soupe et sa ration de pain". Cette citation donne un caractère social au boulangisme.

8 mars: La loi institue les lundis de Paques et de Pentecôte comme férié.

29 mars: Le Comte Albert le Mun fonde l'Association catholique de la jeunesse française.

Avril: Édouard Drumont publie La France Juive pour prétendre que tous les maux que subit la France sont causés par les juifs. Le livre atteindra 150 éditions pour flatter un antisémitisme qui explosera dans l'affaire Dreyfus.

22 juin: La loi interdisant aux chefs de famille royale ou impériale ayant régné en France de séjourner sur le territoire français est votée. Les républicains les craignent alors que le danger provient du césarisme de leur propre rang. La Loi n°50-728 du 24 juin 1950 porte abrogation de la loi du 22 juin 1886 relative aux membres des familles ayant régné en France. L'Article 196 de la LOI n° 2011-525 du 17 mai 2011 abroge définitivement les réserves émises dans la Loi n°50-728 du 24 juin 1950 en cas de "sédition" contre la République.

12 juillet: Le Duc d'Aumale est expulsé.

14 juillet: Revue militaire de Longchamp, la foule hurle "Vive Boulanger !" La famille de l'empereur est exilée, il en devient le faible substitut.

17 septembre: Le général Boulanger prononce à Libourne un discours qui inquiète Bismarck: «Nous pouvons enfin renoncer à la triste politique défensive; la France doit désormais suivre hautement la politique offensive». Il construit des baraquements militaires à Belfort, interdit l'exportation de chevaux et fait interdire les représentations de Lohengrin. Il représente alors en France, l'image du « Général Revanche ». Bismarck rappelle 70 000 réservistes.

11-16 octobre: Le premier congrès de la Fédération des syndicats se réunit à Lyon.

30 octobre: La loi Goblet institue la laïcisation du personnel des écoles publiques.

11 décembre: Freycinet chute sur un amendement qui prévoit la suppression des sous préfets. Goblet forme son ministère. Boulanger reste ministre de la guerre. Il a amélioré notablement l'organisation de l'armée, les conditions de vie du soldat et dote toute l'armée du fusil Lebel. Il est l'égérie de chansons de cabaret dont "En revenant d'la Revue" de Paulus.

La foule chante: "C'est Boulange, Boulange, Boulange, c'est Boulanger qu'il nous faut". Ferry jugera "C'est un Saint Arnaud de café concert !"

1887

 
Janvier: Paris se prépare à fêter le centenaire de la révolution française. La construction de la tour Eiffel débute.
 
20-30 avril: L'Affaire Schnaebelé risque de conduire la France à la guerre contre Bismarck. Le commissaire de Police de Pagny-sur-Moselle, Guillaume Schnaebelé, est appréhendé par des gendarmes allemands à la frontière. Il est emprisonné à Metz sous l'inculpation d'espionnage. Après l'intervention de l'ambassadeur de France et de Jules Grévy qui utilise toute sa prudence de juriste pour ne pas laisser prise à la diplomatie allemande, Bismarck consent à le  relâcher. Encore une fois, la prudence et l'habilité de Grévy sauve la République. Boulanger reproche une attitude trop conciliante avec l'Allemagne.
 
18 mai: Le ministère Goblet chute sur une question du budget. 
 
30 mai: Rouvier forme son Ministère. Le général Ferron remplace Boulanger au ministère de la Guerre.
 
8 juillet: Henri Rochefort présente Boulanger aux élections partielles de la Seine. Il se fait élire sans être candidat alors que son appartenance à l'armée le rend inéligible. Le Gouvernement décide de l'éloigner. Il est nommé commandant du 13e corps d'armée à Clermont-Ferrand. Il n'a même pas l'idée de réclamer un départ digne de sa popularité. La population parisienne l'attend pour scander son nom à la gare de Lyon. Il pourrait conduire la foule à l'Élysée et prendre le pouvoir. Il n'y pense pas. Il est seulement un militaire ennuyé de ne pas pouvoir rejoindre sa garnison. Un policier subtil, Lépine s'en aperçoit et l'emmène vers une voie détournée pour lui faire prendre le train. C'est le premier concours à la République de Lépine qui aura une carrière administrative exceptionnelle.
 
Septembre-novembre: Scandale des décorations: Wilson, député et gendre du Président de la République entretenait son train de vie en vendant la distribution de  décorations dont la légion d'honneur. Une action judiciaire est engagée contre lui. Il est condamné à deux de prison en première instance. Il fait appel et est relaxé. Il sera réélu député.
 
14 octobre: La gloire du général Boulanger profite du scandale des décorations. Il se rapproche des conservateurs.
 
24 novembre: La Convention franco-anglaise du canal de Suez est signée.
 
2 décembre: Sous la pression de l'opinion publique, Jules Grévy est contraint de démissionner.
 
3 décembre: Sadi Carnot est élu à la présidence de la République. Il est le descendant de la famille prestigieuse Carnot et il ne gêne pas puisqu'il n'a pas de personnalité exceptionnelle. Le général Boulanger a soutenu sa candidature. Pourtant, le président de la République, choisit Tirard contre Boulanger.
 
1888

15 mars: Le Gouvernement signe la mise en non-activité du général Boulanger.

27 mars: Le Gouvernement signe la mise à la retraite du général Boulanger. Il est dehors de l'armée mais plus dangereux car il peut se faire élire.

30 mars: Le ministère Tirard chute.

3 avril: Floquet forme son Ministère.

8 et 15 avril: Boulanger est élu en Dordogne et dans le Nord.

12 juillet: Une foule accueille Boulanger à la chambre des députés. Boulanger pourrait la conduire où il veut. Il ne le fait pas. Floquet qui a peur, l'insulte.

13 juillet: Charles Floquet et Boulanger se battent en duel. C'est le militaire à la retraite qui est blessé alors que son adversaire a 60 ans!

19 août: Boulanger est élu dans la Somme, la Charente Inférieure et le Nord. Il a les financements de la duchesse d'Uzès au nom du prince d'Orléans et du prince Napoléon appelé "Plon Plon". Le boulangisme est un mouvement contradictoire. Des hommes de gauches veulent renforcer la République et reconquérir le territoire de la France. Les conservateurs veulent tout simplement renverser le régime pour instaurer la monarchie.

  1889

 
janvier: Boulanger se présente à Paris. Son programme se décline en trois points: «Dissolution, Révision, Constituante». Il est élu et célèbre la victoire au café Durand, place de la Madeleine en présence de 50 000 personnes. Certains interpellent Boulanger pour prendre l'Élysée. Boulanger ne le fait pas, ses militants sont déçus et les craintes de ses adversaires attisées.
 
4 février: Suite au refus des chambres d'accorder à la compagnie du canal de Panama une prorogation, celle-ci est dissoute et liquidée. Plus de 870 000 souscripteurs, en majorité des petits épargnants français, perdent leurs versements et sont ruinés. Nombre d'entre eux se suicident.
 
13 février: Le scrutin uninominal à deux tours est rétablis.
 
22 février: Tirard forme son deuxième ministère.
 
31 mars: La Tour Eiffel est inaugurée.

1er avril: Le ministre de l'Intérieur, Ernest Constant, s'ingénie à inquiéter Boulanger. D'abord il poursuit et dissout la Ligue des Patriotes de Déroulède, l'un de ses soutiens, en vertu d'une loi sur les sociétés secrètes. Il fait ensuite savoir à Boulanger qu'un ordre d'arrestation doit être porté contre lui le 1er avril et que le même jour le ministre de l'Intérieur demandera à la Chambre la levée de son immunité parlementaire. Inquiété, Boulanger s'enfuit à Bruxelles.

6 mai: La tour Eiffel alors le plus haut édifice du monde avec ses 303 mètres et l'Exposition universelle qui dure jusqu'au 5 novembre, sont inaugurés.
 
14 juillet: La seconde internationale est fondée à Paris. Réunie à l’initiative des sociaux-démocrates allemands, la nouvelle Internationale, qui reconnaît l’autonomie des partis, se refuse à intervenir dans les affaires intérieures des partis. Il lui faudra plus de dix ans pour se doter d’institutions permanentes.
 
15 juillet: La loi militaire fixe le service pour tout le monde, étudiants et ecclésiastiques compris. Elle sera appelée "loi des curés sac à dos" Toutefois un tirage au sort fixe la durée à un ou trois ans.
 
17 juillet: La loi interdisant les candidatures multiples, est votée.
 
4 août: Pour fêter la nuit du 4 août, la dépouille du grand père du Président de la République, Lazare Carnot est transférée au Panthéon avec Condorcet, la Tour d'Auvergne et le général Marceau.
 
1er août: La première carte postale illustrée représentant la Tour Eiffel est vendue à l'exposition universelle.
 
14 août: Boulanger, Henri Rochefort et le Comte Dillon sont condamnés à «la déportation dans une enceinte fortifiée» par la haute Cour. Boulanger, accompagné de sa maîtresse Madame de Bonnemains, vit en exil en Belgique.
 
22 septembre - 6 octobre: Les Élections législatives donnent  366 sièges aux Républicains et  210 sièges aux Conservateurs.

1890

13 mars: Le ministère Tirard chute.
 
17 mars: Freycinet forme son quatrième ministère qui chutera en 1892 sur le scandale du Canal de Panama.
 
Avril: Le Colonel Louis Archinard prend Ségou au Mali.
 
1er mai: La journée du 1er mai devient officiellement celle des travailleurs qui répondent à l'appel des socialistes pour manifester illégalement. Elle a été choisie comme symbole de la lutte des travailleurs d'Europe et d'Amérique à la suite des manifestations américaines sanglantes des 1er mai 1886 et 1887.
 
5 août: La Convention franco-anglaise sur le Soudan, est signée.
 
Octobre: Les "allemanistes" gagne au congrès socialiste de Châtellerault. Le parti socialiste ouvrier révolutionnaire (PSOR) se réclame de la commune et de Bakounine et fait du syndicalisme révolutionnaire l’arme de la lutte anticapitaliste.
 
12 novembre:  Le "Toast d'Alger" du cardinal Lavigerie signe le ralliement des catholiques à la République

1891

 
1er janvier: Le Colonel Louis Archinard prend Nioro au Mali.
 
17 mars: Le prince Jérôme Napoléon dit "Plon Plon" meurt.
 
1er mai: A Fourmies, les soldats tirent sur quelques centaines de manifestants qui tentent d'obtenir la libération de grévistes interpellés dans la matinée et emprisonnés dans la mairie. Il y a 9 morts dont des femmes et des enfants.
 
A Clichy, lors d'un défilé d'anarchistes, la police provoque les manifestants. Une fusillade blesse des policiers et trois anarchistes arrêtés, conduits au commissariat de Clichy et torturés pour les faire avouer n'importe quoi. Deux d'entre eux sont condamnés à de la prison et le troisième est relaxé.
 
15 mai: Le pape Léon XIII (1878-1903) promulgue l'encyclique Rerum Novarum soit Les Choses Nouvelles sur la question sociale. Cet encyclique fonde le mouvement catholique social, père de la démocratie chrétienne.  
 
15 juillet: Madame de Bonnemains meurt de maladie. Boulanger est désemparé.
 
23 juillet: La flotte française est présentée au tsar russe à Cronstadt pour obtenir un accord diplomatique contre l'Allemagne.
 
27 août: L'Accord diplomatique franco-russe est signé par échange de lettres secrètes. La France obtient seulement une promesse de concertation commune en cas de conflit européen.
 
30 septembre: Le général Boulanger se suicide en Belgique sur la tombe de sa maîtresse au cimetière d'Ixelles. Clémenceau apprenant sa mort dira: « Il est mort comme il a vécu, en sous-lieutenant ».

LE SCANDALE DU CANAL DE PANAMA

ET LES ATTENTATS ANARCHISTES

Pour les anarchistes, le scandale de Panama justifie leurs attentats pour que la terreur renverse le régime corrompu.

 1892

 
11 janvier: La fédérations des bourses du travail est fondée au congrès de Saint Etienne.
 
Méline instaure des tarifs douaniers protectionnistes. Les accords douanier antérieurs sont dénoncés et remplacés par des conventions bilatérales. Les droits d’entrée augmentent d’environ 40%.
 
16 janvier: Les cardinaux français condamnent le gouvernement de la République qui envoie les curés à la guerre.
 
18 février:  Le ministère Freycinet chute.
 
20 février: Dans son Encyclique "Au milieu des sollicitudes", le Pape Léon XIII déclare: "L'Église n'est liée à aucune forme de gouvernement; accepter la république n'est pas accepter une législation hostile à la religion".
 
27 février: Loubet forme son Ministère.
 
11 mars: Ravachol fait exploser la demeure du conseiller Benoit, président des assises lors de l'affaire de Clichy.
 
27 mars: Ravachol fait exploser l'immeuble où réside l'avocat général Bulot qui avait demandé la peine de mort, aux assises lors de l'affaire de Clichy.
 
30 mars: Ravachol est arrêté dans un restaurant Véry, au 24 boulevard Magenta à Paris, grâce à une dénonciation d'un serveur. A la veille de sa comparution aux assises, les anarchistes font sauter le restaurant.  
 
3 mai: Léon XIII écrit aux cardinaux français pour les engager au ralliement à la République.
 
11 juillet: Ravachol est guillotiné pour trois meurtres dont deux ne semblent pas être commis par lui.
 
17 août: La Convention militaire franco-russe stipule que les deux pays devaient se soutenir mutuellement s’ils étaient attaqués par un des pays de la Triple Alliance formée par l' Allemagne, l'Autriche et l'Italie.
 
2 novembre: Le corps de l'inspections du travail est créé pour faire respecter la limitation de la durée du travail pour les mineurs: pas de travail avant 13 ans, journée de 10h pour les moins 16 ans, 11h pour les moins 18 ans et les femmes et interdiction du travail de nuit. Le corps est aussi chargé de faire respecter les règles de sécurité et d’hygiène pour tous les salariés.
 
19 novembre: Les autorités sont contraints d'enquêter sur la corruption des élus lors de la validation de la société du canal de Panama. Dans son journal "La Libre Parole", Édouard Drumont célèbre pour la publication en 1885 de son livre "La France juive" dénonce le scandale de Panama et la corruption du système. Jacques de Reinach intermédiaire financier et banquier dans l'affaire de Panama se suicide pour ne pas être contraint de parler à l'audience du tribunal correctionnel du 21 novembre.
 
21 novembre: Le député nationaliste Jules Delahaye monte à la tribune de la Chambre pour dénoncer le scandale politico-financier de Panama. Il met en cause sans preuve et sans donner de nom, une centaine de parlementaires qui ont reçu en 1888 de l’argent pour faire passer à la Chambre le vote d’un emprunt destiné à renflouer la Compagnie de Panama. La revanche des boulangistes a sonné !
 
Novembre: Le colonel Dodds fait une expédition contre le royaume du Dahomet.
 
6 décembre: Alexandre Ribot forme son ministère.

1893

Janvier: Les administrateurs de la Compagnie de Panama subissent leur procès. Les de Lesseps, père et fils, sont condamnés à 5 ans de prison et Eiffel, Cottu et Fontane à 2 ans. En appel, tout le monde est relaxé pour vice de forme.
 
11 janvier: Le ministère Ribot chute suite à la démission du ministre des finances Maurice Rouvier alors au coeur du scandale de Panama. Il reforme immédiatement un second ministère sans Rouvier.
 
Mars: Fondation de la droite républicaine en prévision des élections législatives.
 
Le Procès des parlementaires impliqués dans l'affaire de Panama s'ouvre. Tout le monde est relaxé sauf un parlementaire qui a "oublié" de nier. Mais leur carrière politique, principalement celle de Clemenceau s'arrête net. La principale conséquence du Scandale de Panama est le renouvellement des générations en politique.
 
17 mars: Jules Ferry meurt.
 
30 mars: Le ministère Ribot chute.
 
4 avril: Charles Dupuy forme son ministère.
 
20 août - 3 septembre: Les Élections législatives confirment le changement de personnel politique: 317 sièges sont donnés à la droite modérée contre 93 pour la droite classique et ses ralliés. Les socialistes font leur apparition à la Chambre avec 33 représentants dont Jaurès qui est élu pour la première fois. Les radicaux indépendants ont 122 sièges et les radicaux socialistes ont 16 sièges. Clemenceau perd les élections dans le Var. Il est contraint de se tourner vers le journalisme. Causé par le scandale, le taux d'abstention formés des non votants et des bulletins nuls, est de 34%.   
 
3 octobre: Le Traité franco-siamois reconnaît le protectorat français sur le Laos.
 
13-29 octobre: La flotte russe se présente à Toulon pour être visitée.
 
3 décembre: Casimir-Perier forme son ministère.
 
9 décembre: Auguste Vaillant fait exploser une bombe à la Chambre des députés pour venger Ravachol.
 
12 décembre: La loi sur la presse punit l'apologie ou la provocation aux crimes qu'il soit direct ou indirect. Le juge peut ordonner toute saisie préventive. Cette première "loi scélérate" limite la liberté de la presse. 

18 décembre: La deuxième "loi scélérate" punit la fabrication d'explosifs. Elle ne fait aucune différence entre les auteurs et les simples sympathisants qui sont punis sans faire aucune distinction.

La loi ouvre aussi des crédits supplémentaires à la police et encourage la délation: « Les personnes qui se seront rendues coupables du crime, mentionné dans le présent article seront exemptes de peine si, avant toute poursuite, elles ont révélé aux autorités constituées l’entente établie ou fait connaître l’existence de l’association.»

27 décembre: La convention militaire franco-russe est ratifiée.

1894

5 février: L'anarchiste Vaillant est guillotiné après que le Président de la République Sadi Carnot refuse sa grâce.
 
12 février: L'Attentat de l'hôtel Terminus à Paris fait plusieurs morts.
 
3 mars: Le ministre Spuller sur la demande de Casimir Perier, fait un discours à la chambre des députés, pour préconiser un "esprit nouveau" fait de tolérance en matière religieuse. La droite républicaine s'installe sur les fondations des orléanistes.
 
22 mai: Le ministère Casimir-Perier chute.
 
30 mai: Dupuy forme son deuxième ministère.
 
24 juin: Le président Sadi Carnot qui a refusé sa grâce, est assassiné à Lyon par un jeune ouvrier boulanger italien, Santo Caserio.
 
27 juin: Jean Casimir Perier est élu à la présidence de la République.
 
1er juillet: Charles Dupuy forme son troisième ministère. Sadi Carnot a le droit à des funérailles nationales.
 
3 juillet: Casimir-Perier affirme dans un message aux Chambres qu'il a l'intention de "ne laisser ni méconnaître ni prescrire les droits que la Constitution lui conférait".
 
22 juillet: Lors de la première course automobile entre Paris et Rouen, le marquis Albert de Dion atteint le recors de vitesse de 22 kilomètres heures.
 
28 juillet: La loi de sûreté générale, dernière des "lois scélérates" est votée pour lutter contre les anarchistes. Elle les vise directement en les nommant et en leur interdisant tout type de propagande. De nombreux journaux anarchistes comme le Père Peinard sont interdits. C'est une atteinte directe à la liberté de la presse.

16 août: Caserio est guillotiné.

LIENS EXTERNES

LA RÉPUBLIQUE S'INSTALLE

Victor Hugo: http://www.bookine.net/hugo.htm

Les lois scolaires de Ferry: http://www.senat.fr/evenement/archives/scolaire.html

Le château de Chambord: http://www.chambord.org/index.htm

LE VACCIN DE PASTEUR CONTRE LA RAGE

La maison Pasteur à Dole: http://www.musee-pasteur.com/

La fondation Pasteur: http://www.academie-sciences.fr/pasteur.htm

LA POLITIQUE COLONIALE

La politique coloniale de Ferry:  http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/Ferry1885.asp

La colonisation de la tunisie: http://tunisiecoloniale.blogspot.com/

Savorgnan de Brazza:  http://www.brazza.culture.fr/fr/index.html

La conquête du Dahomey:  http://www.cosmovisions.com/ChronoDahomey.htm

Le Tonkin: http://pionnierstonkin.canalblog.com/

Photos du Tonkin: http://www.pierre-dieulefils.com/PBCPPlayer.asp?ID=105889

Histoire du Tonkin et de l'Indochine: http://belleindochine.free.fr/sommaire.htm

LA RÉPUBLIQUE ET L'ÉGLISE CATHOLIQUE

Léon XIII accepte la République: http://www.vatican.va/holy_father/leo_xiii/index_fr.htm

Films sur Léon XIII: http://fr.youtube.com/watch?v=ai8DEWmZF34

LE BOULANGISME

Le site de Clermont Ferrand: http://www.clermont-ferrand.fr/Le-General-Boulanger-Rebelle-et.html

LA TOUR EIFFEL

La Tour Eiffel: http://www.pariseiffel.com

Le site officiel: http://www.tour-eiffel.fr/index.html

LE CANAL DE PANAMA

Les titre de la Compagnie de Lesseps: http://www.scripophilie.com/temoignages/canal_panama.htm

L'Histoire du canal de Panama expliqué par les financiers: http://www.edubourse.com/guide/guide.php?fiche=panama-scandale-financier

Photos du Canal de Panama aujourd'hui: http://www.pancanal.com/

Croisière accélérée sur le Canal: http://www.koreus.com/video/canal-panama.html

Contactez nous par téléphone, par e mail ou sur facebook :

webmaster@bookine.net