PIERRE BENOIT

"Je me souviens que le prénom de toutes les héroïnes de Pierre Benoit commence par la lettre A. Je n'ai jamais compris pourquoi on trouvait cela prodigieux." Georges Perec

"Toutes les héroïnes des romans de Pierre Benoit (1886-1962) ont pour première lettre de leur prénom A, comme Amour"
Frédéric Fabre

Cliquez sur un lien bleu pour accéder :

- BIOGRAPHIE DE PIERRE BENOIT

- RÉSUMÉ DE L'ATLANTIDE

- CITATIONS DE PIERRE BENOIT

- LES AMIS DE PIERRE BENOIT.

BIOGRAPHIE DE PIERRE BENOIT

16 juillet 1886 Naissance à Albi, Son père Gabriel Benoit est colonel originaire des Lande. Sa mère Claire-Eugénie Fraisse est originaire d'une famille de viticulteurs de l'Aude ayant une maison de famille à Saint Paul lès Dax dans les landes. Il cultivera l'amour du Quercy où il séjournera, du Pays Basque où il mourra et des croisières où il voyagera.

1891- 1905 Pierre Benoit vit une partie de son enfance à Annecy, en Algérie et en Tunisie, au gré des affectations de son père. Il obtient son bac et entame ses études de droit en Algérie.

1906 Il fait son service militaire au 1er régiment de zouaves à Koléas en Algérie.

1907- 1908 Il poursuit à Montpellier des études de lettres d’histoire et de droit.

1909 Il obtient la licence ès lettres et la licence de droit. Il entre comme maître d'internat au lycée Lakanal, à Sceaux, près de Paris.

1910 Il entre dans l'administration au ministère de l'Instruction publique.

1911 Il échoue à l’agrégation d’histoire et de géographie. Il ne se représentera pas.

1912 Il devient attaché au cabinet du sous-secrétariat des Beaux-Arts.

1913 Ses premiers poèmes paraissent dans la Grande Revue.

1914 Diadumène son recueil de vers est publié. Mobilisé au 218e régiment d'infanterie, il participe aux combats. En décembre, il est évacuéà l'infirmerie de Lagny.

1915 Il passe sa convalescence à l'hôpital militaire de Toulouse. Il y apprend la mort de son père.

1916 Réformé, Pierre Benoit reprend son poste au ministère de l'Instruction Publique.

1917 Koenigsmark parait en feuilleton dans le Mercure de France.

1918 Il est affecté au cabinet du ministre en qualité de chargé de la bibliothèque. Koenigsmark publié chez Paul Émile frères, rate de peu le prix Goncourt alors attribué à Civilisation de Georges Duhamel.

1919 L’Atlantide reçoit le Grand prix du roman de l'académie française, le prix Goncourt est attribué à Marcel Proust pour "A l'ombre des jeunes filles en fleur". Le roman évoque l'hypothèse que le massif du Hoggar en Algérie enfermerait les ruines de la civilisation de l'Atlantide.

1920 Pour Don Carlos évoque le carlisme espagnol; Les Suppliantes est son deuxième recueil de poèmes.

1921 Le lac salé évoque les Mormons

1922 L’Oublié. Le succès de ses romans lui permet de se mettre en disponibilité du ministère de l'instruction publique et de partir comme grand reporter pour Le Journal au Proche Orient.

1922 La Chaussée des Géants évoque la révolte irlandaise

1923 Mademoiselle de La Ferté où il évoque Saint Paul lès Dax et la maison de sa mère

1924 La châtelaine du Liban évoque le Liban sous mandat français

1925 Le puits de Jacob évoque la Palestine

Il découvre l'hôtel du Touring place du Gravier à Saint Céré dans le Quercy et décide d'y séjourner. Il y restera plus de 15 ans jusqu'en 1940.

1926 Alberte évoque le Quercy

1927 Le roi lépreux évoque Angkor

1928 Axelle

1929 Erromango évoque les Nouvelles Hébrides. Il est élu président de la Société des Gens de Lettres.

1930 Le soleil de minuit

1931 Le déjeuner de Sousceyrac évoque le Quercy

Le 11 juin, il est élu à l'académie française au fauteuil numéro 6 vacant par le décès de Porto Riche.

Le 27 juillet 1931, à Saint Céré, lors d'une grande fête en l'honneur de son élection à l'académie française, une joyeuse dame est déshabillée sous une douche de champagne. Les académiciens décident de retarder sa réception.

1932 L’île verte

24 novembre Discours de réception à l'académie et réponse de Henri de Régnier. Son prédécesseur n’avait jamais achevé son discours de réception et n’avait jamais siégé. Pierre Benoit doit alors s’acquitter d’un double éloge : celui de Porto-Riche et celui de Lavisse son prédécesseur.

1933 Fort-de-France ; Cavalier 6

1934 Monsieur de La Ferté

1935 Boissière

1936 La Ronde de Nuit; La dame de l’Ouest; Saint-Jean-d’Acre

1937 Les compagnons d’Ulysse

1938 Bethsabée

1939 Notre-Dame-de-Tortose

1940 Les environs d’Aden

1941 Le désert de Gobi évoque le désert asiatique

1942 Lunegarde évoque le Quercy

1943 Seigneur, j’ai tout prévu

Il assiste au mariage de sa sœur Marie Thérèse avec Lucien Daudet dernier fils d'Alphonse Daudet et frère de Léon Daudet membre d'Action Française.

1944 Arrêté comme beaucoup d'écrivains ayant publié durant l'occupation pour collaboration, il est transféré à Fresnes, le temps de l'instruction.

1945 Il est libéré pour "manque de preuves" mais interdit de publier durant deux ans.

Note de l'auteur de cette biographie: s'il n'y a "pas de preuve" c'est parce qu'il n'y a rien d'infamant. Nul besoin de faire une longue instruction pour trouver des preuves contre Alphonse de Chateaubriant, Céline, Drieu la Rochelle ou Raymond Brasillac ! Des magistrats qui instruisaient et jugeaient les faits de collaboration étaient des anciens des Sections Spéciales près des Cours d'Appel pour condamner à mort ou à la déportation, les résistants durant l'occupation.

1946 L'éditeur José Corti écrit en 1983 dans "Souvenirs désordonnés" qu'Aragon aurait lui-même rayé le nom de Pierre Benoit des listes d'épuration pour que le roman L'Atlantide puisse paraître en feuilleton dans le quotidien communiste Le Soir.

1947 L’oiseau des ruines

1948 Aïno; Jamrose  

1949 Le casino de Barbazan

1950 Les plaisirs du voyage

1950 Les Agriates concernant la Corse entre Saint Florent et Calvi

1952 Le prêtre Jean

1953 : Le 9 février, Henri Filipacchi, alors secrétaire général de la librairie Hachette, lance le premier Livre de Poche avec Koenigsmark qui porte le numéro 1. Avec un prix trois ou quatre fois moindre que les livres conventionnels, les nouveaux livres au format de poche séduisent le public.

1954 Ville perdue; Le Pays basque

1955 Feux d’artifice à Zanzibar

1956 Fabrice

1957 Montsalvat

1958 La Toison d’or; La Sainte Vehme

1959 Flamarens

Pierre Benoit veut être démissionnaire de l’Académie pour protester contre le veto du général de Gaulle à l’élection de Paul Morand. Mais l’Académie ne reconnaît pas la démission de ses membres, il est seulement autorisé à ne plus assister aux séances.

1961 Les amours mortes

3 mars 1962 Mort de Pierre Benoit à  Ciboure. Il est enterré dans le cimetière marin de Socoa. Sur sa tombe, il faitt graver à côté d’un petit réceptacle sculpté dans la pierre tombale : «l’eau de la pluie se rassemble au fond de cette coupe et sert à désaltérer l’oiseau du ciel ». Jean Paulhan lui succédera à l'Académie française.

1963 Aréthuse (inachevé)

1964 Poèmes

1986 Jacques-Henry Bornecque publie chez Albin Michel la grande biographie de Pierre Benoit.

1988  Toute la Terre est publié à titre posthume pour rassembler les souvenirs de voyage de Pierre Benoit.

RÉSUMÉ DE L'ATLANTIDE

Inspiré d'un drame qui s'est déroulé avant l'affaire Dreyfus où un militaire est accusé d'avoir assassiné son compagnon en Afrique, Pierre Benoit nous conte l'histoire du Capitaine de Saint-Avit, soupçonné d'être le meurtrier du capitaine Morhange. Le capitaine vient d'être nommé commandant du poste de Hassi-Inifel où il rencontre un ancien camarade de promotion, le lieutenant Ferrières.

Jour après jour, le lieutenant se verra dévoiler par André de Saint-Avit le récit de l'incroyable exploration au cours de laquelle le camarade du commandant du poste a trouvé la mort. Il écoutera la merveilleuse histoire de la descendante des rois de l'Atlantide, perdue au milieu du Hoggar dans le désert du Sahara, dans un lugubre palais, entouré d'une oasis. Cette princesse des temps anciens, l'incroyable Antinéa, attire les hommes au sein de son royaume et leur donne, de manière indirecte, la mort, afin de venger toutes les femmes humiliées.

Mort et passion se trouvent comme toujours intimement liées, dans un récit plein de péripéties, de savoirs, et de philosophie.

CITATIONS DE PIERRE BENOIT

Le travail ! La seule chose qu'on ne regrette jamais.

On doit laisser en paix les gens chargés de la cuisine.

Le difficile est de distinguer les restaurants dont on sort en se mordant les doigts et ceux dont on sort en se les léchant.

L'argent ne fait pas le bonheur? Qui le fait donc je vous le demande? Qui me donnerait cette démarche assurée cette confiance cette joie?

Les grandes passions, cérébrales ou sensuelles, sont affaires de gens dûment repus, désaltérés et reposés.

Que ce soit la joie ou la peine, l'une comme l'autre te viendront toujours du côté où tu les attendras le moins.

Cet homme possédait l'art, beaucoup moins répondu qu'on ne croit, qui consiste à savoir faire travailler les autres.

Elle avait horreur des complications, elle tenait avant tout à pouvoir compter à date fixe sur des revenus déterminés avec le minimum de formalités et de cassements de tête. (Mademoiselle de la Ferté)

LES AMIS DE PIERRE BENOIT

Périodique : Les Cahiers des Amis de Pierre Benoit

Les amis de Pierre Benoit sont sur Facebook

Le président: M. Bernard Vialatte

Tél. : 05.65.33.16.57 (après 20 h.)Fax : 05.65.33.41.57 E-mail : bvialatte@aol.com

Un article de la Dépêche du Midi est consacré à Bernard Vialatte.

Contactez nous par téléphone, par e mail ou sur facebook :