MAURICE DRUON

"la langue française est la langue du droit, bien employée elle est la langue avec laquelle l'homme ne peut pas tromper l'homme"
Maurice Druon

"Maurice Druon savait que le patriotisme éclairé passe par la promotion de la langue française"
Frédéric Fabre

Maurice Kessel dit Maurice Druon, fils du frère de Joseph Kessel et par conséquent, son neveu naît le 23 avril 1918, à Paris. Par sa mère, il est l'arrière-neveu du poète Charles Cros. Il passe son enfance à la Croix Saint Leufroy, dans l'Eure en Normandie puis suit ses études au lycée Michelet de Vanves.

1936: Il est lauréat du Concours général.

1937- 1939: Après son baccalauréat, il est étudiant à la faculté de lettres et à l'école libre des sciences politiques rue Saint Guillaume à Paris aujourd'hui connu sous le nom de Sciences Po. Il commence à publier dans des revues littéraires.

1940: Élève officier de cavalerie à l'École de Saumur, il participe à la Campagne de France en qualité d'officier de cavalerie. Après sa démobilisation, il demeure en zone non occupée et y fait représenter sa première pièce, Mégarée.

1941: Il s'engage dans la résistance dans le réseau Carte.

1942: Avec son oncle Joseph Kessel, il traverse clandestinement l’Espagne et le Portugal pour s’engager dans les rangs de la France libre, à Londres. Il devient Aide de camp du général d’Astier de La Vigerie, puis attaché au poste «Honneur et Patrie».

1943: En mai, les deux hommes composent sur la musique d'Anna Marly, les paroles du «Chant des Partisans». La compagne de Kessel, Germaine Sablon, soeur de Jean Sablon chante sur les ondes radio le chant qui devient l'hymne de la Résistance française.

1943-1944: Il est Chargé de mission pour le commissariat à l’Intérieur et à l’Information puis Correspondant de guerre auprès des armées françaises et alliées jusqu’à la fin des hostilités.

1946: Il se consacre à sa carrière littéraire.

1948: Il Reçoit le prix Goncourt pour son roman Les Grandes Familles.

1955: Il publie le roi de fer, premier tome des rois maudits. Maurice Druon n'a jamais caché que sa série «Les Rois maudits» est le résultat d'un travail d'atelier.

1958 : Le roman "Les Grandes Familles" est adapté au cinéma par Denys de La Patellière sur les dialogues de Michel Audiard avec Jean Gabin, Pierre Brasseur, Bernard Blier et  Françoise Christophe dans les rôles principaux. Le film sort dès le 19 novembre à Paris.

1965: Amoureux des vielles pierres, il découvre et restaure après l'avoir racheté, le site gallo-romain de Thésée.

1966: Il reçoit le prix Prince Pierre de Monaco pour l’ensemble de son œuvre.

Le 8 décembre, il est élu à l'Académie Française au fauteuil numéro 30 de Georges Duhamel.

1969-1970: Il est Membre de la Commission de réforme de l’O.R.T.F.

1970: Il s'installe dans le Libournais, dans les ruines du XIIe siècle, de l'abbaye de Faize sise aux Artigues-de-Lussac, qu'il restaure intégralement. Cette abbaye est connue notamment par le fait qu'un oncle de Montesquieu avait été abbé comandataire.

1972: Les rois maudits sont adaptés sur la deuxième chaîne de la Télévision Française.

1973-1974: Il est ministre de la culture du premier ministre Messmer sous la présidence de Georges Pompidou. Il milite pour la reconstruction du Palais des Tuileries et incarne une culture conservatrice: Ses déclarations menaçant les directeurs de théâtre subversifs de leur couper les subventions, provoquent une polémique : «les gens qui viennent à la porte de ce ministère avec une sébile dans une main et un cocktail Molotov devront choisir».

Le 13 mai 1973: Une procession funèbre symbolisant la mort de la liberté d'expression rassemble plusieurs milliers de manifestants.

1976: Il fait don au département du Loir et Cher du site de Thésée après l'avoir restauré.

1978-1981: Sous la Présidence de Valéry Giscard d'Estaing, il est élu député de Paris à l'Assemblée Nationale et délégué à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et à l’Assemblée de l’Union de l’Europe occidentale.

1979-1980: Il est député à l’Assemblée des Communautés Européenne.

1985: Le 30 mai, il reçoit l'historien Fernand Braudel élu l'année précédente. Celui ci meurt le 27 novembre de la même année ! Maurice Druon est élu secrétaire perpétuel de l'Académie Française, le 7 novembre.

1998: Il obtient le prix Saint-Simon.

1999: Il démissionne de sa fonction de secrétaire perpétuel de l'Académie Française et cède sa place à Hélène Carrère d'Encausse.

2000:  Il devient Secrétaire perpétuel honoraire de l'Académie Française dès le 1er janvier.

Il obtient le prix Agrippa d'Aubigné.

2002: Il reçoit chez lui Vladimir Poutine à l'abbaye de Faize.

2005: Les rois maudits sont à nouveau adaptés sur Antenne 2.

2006: Grand défenseur de la langue française classique, il s'oppose à la féminisation des mots et  dévalue le "français pittoresque" des Québécois, comparée à la langue "très sûre, très pure, très exacte" cadrée en France au XVIIe siècle. Les québécois le critiquent durement.

Le 14 avril 2009: A son domicile, Maurice Druon meurt à 18 heures.

Le 20 avril 2009: Un service religieux national de ses obsèques, a été célébré dans la cathédrale Saint-Louis des Invalides par Monseigneur Claude Dagens, de l'Académie française, en présence du président de la République française, Nicolas Sarkozy. Les honneurs militaires ont été rendus dans la cour de l'hôtel des Invalides par le chef de l'État, au son du Chant des partisans. Vladimir Poutine «salue la mémoire d'un ami fidèle de la Russie ». Le président russe Dmitri Medvedev regrette la disparition «d'un éminent acteur de la culture mondiale».

Le 22 avril 2009: Après les honneurs nationaux, il bénéficie comme il le désirait, d'un service religieux au sein des siens dans l'église du village des  Artigues-de-Lussac avant d'être inhumé dans l'abbaye de Faize. 

BIBLIOGRAPHIE

LES ROIS MAUDITS

Les Rois maudits sont une série de sept romans qui retracent l'histoire de la France depuis la fin du règne de Philippe le Bel jusqu'aux premiers drames de la guerre de Cent Ans. Les personnages principaux de ces romans soit les rois, reines et grands personnages de l'époque, sont d'authentiques personnages historiques. Tout roman qu'ils soient, ils suivent fidèlement la trame de l'Histoire.