JACQUES ATTALI

"Jacques Attali né en 1943 tire les leçons de l'histoire économique pour nous aider à deviner l'avenir"
Frédéric Fabre

"La France ne parvient pas à se réformer parce que notre pays est une juxtaposition de corporatismes et de rentiers."
Jacques Attali

Cliquez sur un lien bleu pour accéder à sa :

- BIOGRAPHIE

- BIBLIOGRAPHIE

BIOGRAPHIE DE JACQUES ATTALI

Jacques Attali est un économiste, écrivain et haut fonctionnaire français, qui fut conseiller de François Mitterrand.

En 1943 le 1er novembre il naît avec son frère jumeau Bernard Attali à Alger en Algérie. Simon Attali (son père) est un autodidacte francophile qui réussit dans le commerce de parfumerie bijouterie (enseigne « Bib et Bab ») à Alger.

En 1956 deux ans après le début de la Guerre d'Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s'installer rue de la Pompe dans le 16e arrondissement de Paris avec sa famille (Jacques a 14 ans), pour fuir l'indépendance Algérienne du 5 juillet 1962.

Les deux frères jumeaux Jacques et Bernard suivent des études brillantes au lycée Janson de Sailly (16e arrondissement de Paris) où ils ont pour amis Jean-Louis Bianco et Laurent Fabius.

En 1966, il sort major de promotion de Polytechnique.

 Docteur d'État en sciences économiques, Ingénieur de l'École des mines de Paris, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'École nationale d'administration dont il sort troisième de sa promotion en 1970 (promotion Robespierre avec Philippe Séguin et Louis Schweitzer...).

En 1968, il effectue un stage d'énarque dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris Pierre Verbrugghe. Il rencontre à cette occasion pour la troisième fois François Mitterrand.

CARRIERE POLITIQUE

En 1970 âgé de 27 ans, il entre au Conseil d’État et publie ses deux premiers livres en 1972 : Analyse économique de la vie politique et Modèles politiques pour lequel il obtient un prix de l'Académie des sciences.

Il est professeur d'économie à l'Université Paris-Dauphine, à l'École polytechnique et à l'École des Ponts et Chaussées. Il réunit autour de lui quelques jeunes chercheurs : Yves Stourdzé (inventeur du programme européen de recherche Eurêka) ou Erik Orsenna (prix Goncourt en 1988 et conseiller spécial de Roland Dumas au ministère des Affaires étrangères). Il développe un réseau de personnalités dans des domaines très divers (journalisme, mathématiques, show business, analyse financière…).

En 1979 il participe à la fondation l'ONG internationale Action International Contre la Faim connue de nos jours comme Action Contre la Faim.

L'étroite collaboration avec François Mitterrand commence en décembre 1973. En 1981,François Mitterrand qui vient d'être élu président de la République le nomme " conseiller spécial " lors de son arrivée au palais de l'Élysée après seulement trois entrevues et l'installe dans l'ancien bureau des aides de camp qui jouxte le bureau présidentiel. Jacques Attali dispose depuis longtemps d'un solide carnet d'adresses parmi lesquels Raymond Barre, Jacques Delors, Jean-Luc Lagardère, Antoine Riboud, Michel Serres, Coluche… Il conseille au président de faire venir à l'Élysée Jean-Louis Bianco, Alain Boublil et quelques jeunes énarques prometteurs, comme le couple François Hollande / Ségolène Royal…

En 1982 il plaide pour la « rigueur économique ». Il rédige chaque soir des notes pour le président sur l'économie, la culture, la politique ou le dernier livre qu'il a lu ou parcouru. Le président lui confie également le rôle de sherpa (représentant personnel d'un Chef d'État) pour les sommets du G7. Il organise le bicentenaire de la Révolution française du 14 juillet 1789 et le sommet du G7 de Paris en 1982.

En 1984 il met en place le programme européen Eurêka de « développement de nouvelles technologies ».

En 1989 il fonde un programme international d’action contre les inondations catastrophiques au Bangladesh.

CARRIERE FINANCIERE

En 1990 lors du second septennat de François Mitterrand, Jacques Attali abandonne la politique et quitte l'Élysée. Il crée la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) à Londres et en devient le premier président. Il avait lancé l'idée de cette institution en 1989, avant la chute du mur de Berlin, pour aider à la reconstruction des pays de l'Europe de l'Est. Jacques Attali a ainsi fondé la première et la seule institution s'occupant de l'Europe de l'Est. En 1991, il invite Mikhail Gorbatchev au siège de la BERD à Londres contre l'avis du premier ministre britannique John Major. Il oblige ainsi les chefs d'états d'un G7 se déroulant dans la ville au même moment, à recevoir le chef d'état Soviétique. Au lendemain d'un entretien téléphonique houleux entre Jacques Attali et John Major, la presse britannique se déchaînera sur le président de la BERD diffusant des soupçons sur la gestion de l'institution qui seront relayés par certains journalistes de la presse française. Jacques Attali explique dans le chapitre « verbatim et la BERD » du livre "c'était François Mitterand" : "les travaux en question avaient été réalisés sous la responsabilité d'un groupe de travail international dont je ne faisais pas partie". De fait, à son départ, volontaire, il a reçu le quitus pour sa gestion du conseil des gouverneurs. Il a en particulier été établi que l'aménagement des bureaux de la Banque a été fait sans dépassement budgétaire et qu'aucun acte contestable n'a pu lui être reproché dans sa gestion.

Il avait en particulier alors lancé les investissements de protection des centrales nucléaires, les investissements de protection en matière d'environnement et un très grand nombre d' investissements d'infrastructure et de privatisation. En 1993, Jacques Attali gagnera également un procès en diffamation alors qu'on l'accuse d'avoir reproduit dans son livre « Verbatim », sans l'autorisation de François Mitterrand, des archives secrètes et quelques phrases de lui destinées à un autre livre. Le journal Herald Tribune publia même sur quatre colonnes à la une, un article affirmant que le président avait demandé le retrait du livre des librairies, ce qui était faux. François Mitterrand confirma lui même au cours d'une longue interview avoir demandé à Jacques Attali d'écrire ce livre et reconnu l'avoir relu lui-même la plume à la main.

En 1994, il est président fondateur de la société internationale de conseils en stratégie spécialisée dans les nouvelles technologies A&A à Paris.

En 1998, il fonde PlaNet Finance à Paris, une association à but non lucratif présente dans 60 pays qui finance, conseille et forme 10 000 institutions de microfinance. PlaNet Finance aiderait 130 millions d'humains très pauvres. En 2007, Jacques Attali était président de PlaNet Finance et de A&A.

Cliquez sur le bouton pour accéder au site officiel de Jacques Attali.

CARRIERE D'EXPERT ECONOMIQUE

Jacques Attali a été chargé de présider une commission d'experts dont Erik Orsenna, pour réfléchir à la libération de la croissance en France. Il a rendu un rapport de 316 propositions accessible sur le site de la Commission http://www.liberationdelacroissance.fr

LE NOUVEAU RAPPORT 2010 DE "LIBÉRONS LA CROISSANCE" AU FORMAT PDF: UNE AMBITION POUR DIX ANS

BIBLIOGRAPHIE DE JACQUES ATTALI

1972 : Analyse économique de la vie politique

1972 : Modèles politiques. Prix de l'Académie des sciences.

1977 : Bruits - Essai - Éditions des Presses Universitaires de France

1986 : Sigmund Warburg, un homme d'influence - Biographie - Éditions Fayard.

1986 : Verbatim I - Mémoire à l’Élysée en 3 Tomes - Éditions Lgf

1989 : La vie éternelle - Roman - Éditions Fayard

1990 : L'antiéconomique - Éditions PUF

1990 : Le premier jour après moi - Roman - Éditions Fayard

1991 : 1492 - Historique - Éditions Fayard

1992 : Lignes d'horizon - Éditions Fayard

1994 : Il viendra - Roman - Éditions Fayard

1995 : Économie de l'apocalypse - Trafic et prolifération nucléaire - Éditions Fayard

1995 : Manuel l’enfant-rêve - Conte pour enfants

1996 : Chemins de sagesse - Éditions Fayard

1996 : Au propre et au figuré - Éditions Fayard

1997 : Au-delà de nulle part - Roman - Éditions Fayard

1997 : Verbatim II - Mémoire à l’Élysée en 3 Tomes - Éditions Lgf

1998 : Verbatim III - Mémoire à l’Élysée en 3 Tomes - Éditions Lgf

1998 : Le citoyen, les pouvoirs et dieu - Éditions Fayard

1998 : Pour un modèle européen d'enseignement supérieur - Éditions Stock

1998 : Dictionnaire du XXIeme siècle - Éditions Fayard

1999 : Les portes du ciel - Éditions Fayard

1999 : La femme du menteur - Éditions Lgf

1999 : Fraternités : Une nouvelle utopie - Éditions Fayard

Bon état envoyé sous 24 heures ouvrables

Prix avec frais de port

2000 : Blaise Pascal ou le génie français - Biographie - Éditions Fayard

2001 : Europe (s) - Éditions Lgf

2001 : Bruits - Éditions Fayard

2001 : Les Trois mondes - Pour une théorie de l'après crise - Éditions Fayard

2001 : La Figure de Fraser - Essai - Éditions Fayard

2002 : Les sept secrets de la bibliothèque d'Alexandrie - Éditions du Rocher

2002 : Les Juifs, le monde et l'argent - Essai - Éditions Fayard

2002 : Nouv'Elles " - Roman

2003 : L'Homme nomade - Essai

2004 : La Voie humaine - Essai - Editions Fayard

2004 : La Confrérie des Éveillés - Roman Historique

2004 : Raison et Foi Essai - Editions BNF

2005 : C'était François Mitterrand - Editions Fayard

2005 : Karl Marx ou l'esprit du Monde - Editions Fayard

2006 : Portraits de micro entrepreneurs avec Muhammad Yunus - Le cherche Midi

2006 : Une brève histoire de l'avenir - Editions Fayard

2007 : Dictionnaire amoureux du judaïsme - Editions Plon

2007 : Amours histoire des relations entre les hommes et les femmes chez Fayard en collaboration avec Stéphanie Bonvicini

2008 : La Crise et après - Fayard

2009 : Le Sens des choses hyper livre écrit avec Stéphanie Bonvicini

2009 : Survivre aux crises - Fayard

2010 : Tous ruinés dans dix ans ? Dette publique : la dernière chance - Éditions Fayard

2010 : Phares 24 destins - Éditions Fayard

2010 : Une ambition pour dix ans nouveau rapport de la "commission Attali" chez XO

2011 : Demain qui gouvernera le Monde ? - Fayard

2012 : Candidats répondez ! Précis à l'usage des électeurs chez Fayard

2012 : Diderot ou le bonheur de penser chez fayard.

Il est plus important que tous les autres auteurs des Lumières, parce qu'il a pensé avant d'autres aux droits de l'homme, à la révolution, à l'unité de l'espèce humaine ; parce qu'il a bâti, avec L'Encyclopédie, le socle de la révolution politique, philosophique et économique de l'Europe. Traversant le XVIIIe siècle, de la fin du règne de Louis XIV à la veille de la Révolution française, Denis Diderot aura tout vu de la fin d'un monde et tout compris de celui qui s'annonçait. Il aura défié les grands de son temps, il aura pensé et écrit librement au risque de l'emprisonnement. Doué d'une prédisposition infinie au bonheur, il aima jusqu'au dernier jour plusieurs femmes à la fois, sans s'en cacher, sans en attendre ni argent, ni influence. Polémiquant, ferraillant sur tous les sujets, inspirateur et éditeur de ses contemporains, Rousseau, d'Alembert, d'Holbach, Condillac il bouleversa les codes du théâtre et du roman français. Et fut le dernier homme à maîtriser l'ensemble du savoir de son époque. A mon sens, dans un siècle, Diderot sera probablement le seul philosophe des Lumières à voir son étoile grandir. Le seul qui nous sera encore utile, par ses idées comme par sa façon de penser.

2012 : Consolation aux éditions Naïve, en collaboration avec Stephanie Bonvicini.

Jacques Attali et Stéphanie Bonvicini cherchent dans ce livre à éclairer et comprendre comment selon les rites, les religions, les sociétés nous tentons de passer de la désolation du deuil, de la perte à la consolation. Ainsi ils se sont adressés à différentes personnalités comme Mathieu Ricard ou Gilles Bernheim pour l'axe religieux, Boris Cyrulnik et d'autres évoquent l'énigme de la consolation collective. Des écrivains abordent l'écriture de la consolation. Il est aussi question de ceux qui se positionnent comme être consolateur.

2013 : Urgences françaises chez Fayard.

Ce qui se joue aujourd'hui est une question de vie ou de mort. Pour la démocratie. Pour la France. La crise est là, et peut-être pour longtemps. Confronté à l'impitoyable concurrence des autres nations, notre pays peut encore s'en sortir. Il peut tout autant décliner jusqu'à l'effondrement. Que faire ' Agir dès maintenant. Dans les douze mois. Mettre en oeuvre une série de réformes précises dont je livre ici le détail. Avant tout, il s'agit d'une question de volonté : sommes-nous prêts à affronter le monde comme il est, en nous en donnant les moyens, avec le sourire de la confiance ' Ce livre est un programme d'action, une incitation à remettre en cause les situations de rente, une supplique en vue de penser à l'intérêt des générations à venir. Mon ambition est d'aider les Français, et pas seulement les gouvernants, à prendre conscience de cette urgence, de leurs atouts comme de leurs lacunes, et à parcourir au plus vite la voie qui les conduira à l'action. Avant que d'autres forces, hélas bien plus sombres, ne nous imposent d'emprunter le même chemin au pas de l'oie".

THEÂTRE

1999 : Les portes du ciel créée au théâtre de Paris avec Gérard Depardieu, Jean-Michel Dupuis, Barbara Schulz. Mise en scène de Stéphane Hillel. Le thème est la fin de l'empereur germanique Charles Quint, au XVIe siècle.

Contactez nous par téléphone, par e mail ou sur facebook :

webmaster@bookine.net