JOSEPH KESSEL

"Joseph Kessel (1898-1979) a nourri son œuvre de sa vie aventureuse"
Frédéric Fabre

 

10 février en 1898: Joseph Kessel naît à Clara en Argentine. Son père Samuel, médecin juif d'origine russe, a passé son doctorat à Montpellier avant de partir exercer en Amérique du Sud.

1901: Trois ans après la naissance de «Jeff», la famille Kessel retourne à Orenbourg sur l'Oural, en Russie.

1908: La famille Kessel part s'installer à Nice et Jeff est inscrit au lycée Masséna. La famille repart à Paris. Il passe son bac au lycée Louis le Grand.

1914: Il est Infirmier brancardier durant quelques mois.

1915: Il obtient sa licence de lettres et se trouve engagé, à dix-sept ans, au Journal des Débats, dans le service de politique étrangère.

1916: Il veut devenir acteur de théâtre. Il est reçu en avec son jeune frère au Conservatoire. Il fait quelques apparitions comme acteur sur la scène de l’Odéon. Mais à la fin de cette même année, Joseph Kessel choisit de prendre part aux combats et s’enrôle comme engagé volontaire, d’abord dans l’artillerie, puis dans l’aviation où il sert au sein de l’escadrilles S.39. De cet épisode, il tirera plus tard le sujet de son premier grand succès, L’Équipage.

1918: Il termine la guerre par une mission en Sibérie.

1919: Sa majorité atteinte, il demande la nationalité française qu'il obtient facilement en raison de sa croix de guerre et de sa médaille militaire. Il reprend sa collaboration au Journal des Débats et écrit aussi à La Liberté, au Figaro et au Mercure. Poussé par son besoin d’aventures et sa recherche des individus hors du commun, où qu’ils soient et quels qu’ils soient, il entame une double carrière de romancier et de grand reporter.

Il couvre ainsi la révolution irlandaise et écrit sur ce sujet la nouvelle Marie de Cork. Il explore les bas-fonds de Berlin. Au Sahara, il vole sur les premières lignes de l'Aéropostale avec Saint Exupéry avant de devenir l'ami de Jean Mermoz dont il écrira une biographie, Mermoz, et navigue avec les négriers de la mer Rouge d'Henry de Monfreid.

Le suicide de son jeune frère, Lazare, qui s'appellera Daniel dans Le Tour du Malheur et la mort de Sandy sa femme et amour absolu de sa vie l'encourage à jouer toute sa vie avec la mort.

Qu'une jeune femme aussi ravissante, juste et douce comme Sandy puisse se faire emporter par la tuberculose alors que  lui, jouant avec la vie comme avec un dé, reste vivant ! Voila qui ébranle la foi de celui qui se dit profondément juif. Il devient résolument brutal, joueur, opiomane avec "sagesse" buveur et coureur de femmes. Ils se saoule toutes les nuits de fête à Montmartre.   

1927: Il reçoit le grand prix de l'Académie Française pour Les Captifs.

1936: En juillet, Pierre Lazareff, le patron du grand quotidien Paris-Soir, envoie Joseph Kessel et le photographe Jean Moral, alors membres de son équipe de grands reporters, couvrir la guerre civile en Espagne.

1939-1944: Correspondant de guerre, il rejoint le réseau Carte de la Résistance avec son neveu Maurice Druon.

C’est également avec celui-ci qu’il franchit clandestinement les Pyrénées pour gagner Londres et s’engager dans les Forces Françaises Libres du général de Gaulle.

1943: En mai, les deux hommes composent sur la musique d'Anna Marly, les paroles du «Chant des Partisans». La compagne de Kessel, Germaine Sablon, soeur de Jean Sablon chante sur les ondes radio le chant qui devient l'hymne de la Résistance française.

Kessel publie chez Charlot, L’Armée des Ombres en hommage aux combattants de la Résistance.

1944: Il devient capitaine d’aviation, dans une escadrille qui, la nuit, survole la France pour maintenir les liaisons avec la Résistance et lui donner des consignes.

Novembre: Il rejoint le 2e Régiment de chasseurs parachutistes, les SAS dans la région d'Épernay.  Il écrira son expérience et celle de ses camarades dans Le Bataillon du ciel. Il obtient une deuxième croix de guerre.

1945: À la Libération, il reprend son activité de grand reporter.  Il voyage en Palestine, en Afrique, en Birmanie et en Afghanistan. Les livres qu'il continue d'écrire sont éreintés par la critique. C'est l'heure de l'existentialisme de Sartre et du nouveau roman.

1948: Il obtient le premier visa israélien à l'indépendance du pays et sera le premier étranger à entrer dans Israël indépendant.

1958: Il publie Le Lion son plus grand succès. Même le général de Gaule lui écrit alors pour lui exprimer son admiration.

1960: Il publie les Mains du miracle, l'histoire incroyable d'un masseur finlandais Felix Kersten qui soigne le puissant nazi Heinrich Himmler et qui parvient en contrepartie à sauver des milliers de vie.

22 novembre 1962: Kessel est élu à l'Académie Française, au fauteuil du duc de la Force.

1967: L'Afghanistan qu'il adore lui inspire son dernier grand roman, Les Cavaliers.

1979: Malgré une première attaque cardiaque, il continue à boire et à fumer.

23 juillet: Il meurt  entouré des siens, d'une rupture d'anévrisme à Avernes dans le Vexin Français, département du Val d'Oise.

IMPRIMEZ LE TEXTE

 

LA BIOGRAPHIE  DE RÉFÉRENCE:

Courrière Yves, Joseph Kessel ou sur la piste du lion, Plon, 1985.

SON ŒUVRE:

Résumé du Lion de Joseph Kessel

 Au pied du Kilimandjaro , le narrateur séjourne dans une réserve naturelle du Kenya administrée par John Bullit. Le directeur de la réserve y vit avec Sybil, son épouse et Patricia leur fille de 10 Ans.

Le narrateur est fasciné par les immenses paysages de l’Afrique orientale. Il se prend également de sympathie pour Patricia, la jeune fille, qui vit entourée des animaux de la réserve administrée par son père. Sybil, la mère de Patricia , est , elle, terrorisée de voir sa fille vivre comme une sauvageonne parmi ces animaux sauvages.

Patricia  est très proche de King, un jeune lionceau  qu'elle a recueilli et nourri quant il était tout petit. King est maintenant devenu un fauve impressionnant mais Patricia continue de jouer avec lui sans prendre gare à sa puissance .

Des Masaï vivent aux abords de la réserve, et Oriounga, un jeune guerrier, est séduit par le pouvoir que la jeune fille exerce sur le fauve. Lui  n’a qu’un rêve : affronter un lion. En effet, chez les Masaï, pour devenir un homme, il faut vaincre un lion en combat singulier, et le tuer.

Oriounga vient affronter le lion et se fait dévorer par lui. Le père de Patricia, ex-chasseur, violant la promesse faite à sa fille, est obligé d’abattre King. Patricia quitte, désespérée, le paradis de son enfance et part avec le narrateur pour une pension de Nairobi.

 

 

LIENS EXTERNES

D'Autres Biographies de Joseph KESSEL

ANALYSE DU LION: http://www.chez.com/mezaille/lion.htm

LE TEXTE DU CHANT DES PARTISANS: http://www.fndirp.asso.fr/chantpartisans.htm

ECOUTEZ LE CHANT DES PARTISANS: http://www.youtube.com/watch?v=QRhg-Ioik8c

LA PAGE DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE: http://www.academie-francaise.fr/Immortels/base/academiciens/fiche.asp?param=625

AVERNES:  http://www.avernes.net/  ET http://www.parc-naturel-vexin.fr/ress.php?id_r=5&id_co1=8

LE PARC NATUREL DU VEXIN FRANCAIS: http://www.pnr-vexin-francais.fr/

 

ACHETEZ UN LIVRE DE JOSEPH KESSEL

Les Temps Sauvages, Gallimard Premier Tirage Commercial du 9 octobre 1975, 192 pages 20 cm x 14 cm

Très Bon Etat: 7 € Frais de Port Compris pour la France, Envoi sous 24 heures ouvrables partout dans le monde.

Prix avec frais de port

Contactez nous à l'adresse e mail en bas de page, si vous désirez payer par un autre moyen de paiement

 

 

 

 contactez nous par téléphone ou par e mail:

  webmaster@fbls.info