LE ROMANTISME
cliquez sur les auteurs violet pour accéder à leur biographie

Le romantisme serait l'exaltation de la nature, des sentiments personnels et du "moi" dans l'art. Le romantisme est pittoresque, humanitaire, mystique, mélancolique, fantastique et "frénétique" dans le sens du roman noir. Le romantisme est aussi une admiration pour le Moyen Age malheureusement revu et corrigé par une perception des sentiments du dix neuvième siècle suite à l'immense succès de l'écossais Walter Scott.

Les romantiques francophones peuvent être classés en cinq générations:

Les préromantiques appartiennent à la littérature du XVIIIe siècle, c'est la première génération.

LA SECONDE GENERATION OU L'OPPOSITION A L'EMPIRE

La seconde génération débute sous l'empire avec l'opposition à Napoléon premier.

En plus du "moniteur" qui est le journal officiel des lois et décrets, l'empereur limite la presse à cinq journaux : le journal de Paris, le journal de l'empire, la Gazette de France, le publiciste et le Mercure.

La majorité des écrivains romantiques furent contraints de s'exiler:

Chateaubriand (1768-1848) qui choisit une opposition discrète à l'empereur à partir de l'assassinat du duc d'Enghien

Constant Benjamin (1767-1830) avec Adolphe publié en 1816

Royer-Collard (1763-1846)

Senancourt (1770-1840) avec Oberman publié en 1804

Staël Madame de (1766-1817)

Le roman noir est représenté par Ducray Dumesnil (1761-1819) avec notamment:

 -Victor ou l'enfant de la forêt (1796)

- Coelina ou l'enfant du mystère (1798)

Doit être rattaché à la deuxième génération l'empereur lui-même dont ses souvenirs "Le mémorial de Sainte Hélène"ont été le livre le plus vendus au XIXe siècle avec plus de 130 000 exemplaires.

Le deuxième livre le plus vendu sont "les contemplations" (1856) de Victor Hugo tiré à 60 000 exemplaires.  

LA TROISIEME GENERATION OU LE DRAME ROMANTIQUE

La troisième génération la plus féconde débute avec le "drame romantique"

Quatre règles définissent le drame romantique:

-la vérité est l'élément essentiel, le drame doit être historique

-le drame doit être porteur d'idées, il ne doit pas seulement émouvoir mais aussi instruire

-la liberté, le drame doit s'affranchir de l'alexandrin et de le règle des trois unités de temps et de lieu pour ne arder que l'unité d'action pour garder à la pièce la vraisemblance

-l'épanouissement de la nature et du sentiment personnel ou du "moi"

LES GRANDES DATES DU ROMANTISME DE LA TROISIEME GENERATION :

1827: préface de Cromwell de Victor Hugo  (1802-1885) qui lui permet de devenir immédiatement le chef des romantiques

1828: préface des Etudes Françaises et étrangères d'Emile Deschamps

1828: tableau de la poésie française au XVIe siècle de Sainte Beuve (1804-1869) qui veut démontrer que les poètes de la pléiade sont les précurseurs.

1829: drame d'Alexandre Dumas (1802-1870): "Henri III et sa cour"

1830: drame de Victor Hugo "Hernani" dont la première est connue sous le nom de "bataille d'Hernani" les opposants classiques et les romantiques se battaient durant les entractes ! Les séances suivantes ont aussi fait l'objet de jeux de mains, ce qui assura le succès de la pièce, non seulement, le spectateur allait voir du très bon théâtre mais en plus il pouvait se battre et se défouler physiquement pour la bonne cause !  

1833: Théophile Gauthier présente dans "les Grotesques" les auteurs du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle écartés par Boileau.

1835 : Théophile Gauthier publie sa préface de Mademoiselle de Maupin qui est un manifeste romantique.

Les opposants classiques n'avaient aucun talent, ce sont donc les comédiens et surtout la tragédienne Rachel qui chassèrent du temple soit du théâtre français les romantiques en reprenant les œuvres de Corneille et Racine.

Ponsard (1814-1867) fait jouer les dernières pièces romantiques :

Charlotte Corday (1850)

L'honneur et l'argent (1853) qui ouvrent la voie à la comédie de mœurs

Le lien amoureux (1866)

LES REUNIONS ET CENACLES :

Au lendemain du premier empire, à l'abbaye au bois rue de Sèves à Paris, autour de Madame de Récamier, les auteurs les plus célèbres sont:

Chateaubriand (1768-1848)

Lamartine qui appelle Victor Hugo "l'enfant sublime"

Le salon de l'arsenal autour de Charles Nodier bibliothécaire de l'arsenal, il reçoit dans son salon à partir de 1824:

Delavigne Casimir (1793-1843)

Alexande Dumas (1802-1870)

Desbordes Valmores (1798-1885)

Théophile Gauthier (1811-1872)

Gérard de Nerval (1808-1855)

Hugo Victor (1802 -1885)

Lamartine (1790-1869)

Mérimée (1803 -1870)

Mounier Henry avec "les mémoires de Joseph Prud'homme"

Musset Alfred (1810-1857)

Sainte Beuve (1804 - 1869)

A partir de la préface de Cromwell de 1827, les romantiques se réunissent en "cénacle" rue Notre Dame des Champs chez leur chef  Victor Hugo :

Balzac (1799-1850)

Delavigne Casimir (1793-1843)

Dumas (1802-1870)

Théophile Gauthier (1811-1872)

Gérard de Nerval (1808-1855)

Lamartine (1790-1869)

Mérimée (1803 -1870)

Musset Alfred de (1810-1857)

Sainte Beuve (1804-1869)

Alfred de Vigny (1797 -1863)

LES AUTEURS IMPORTANTS DE LA TROISIEME GENERATION :

POÉSIE

Delavigne Casimir (1793-1843)

Desbordes Valmore Marceline (1798-1885)

Théophile Gauthier (1811-1872)

Guérin Maurice (1810-1839) ses oeuvres sont publiées à titre posthume sous l'égide de Georges Sand

Victor Hugo (1802 -1885)

Lamartine (1790-1869)

Nerval Gérard de (1808-1855)

Musset Alfred de (1810-1857)

Alfred de Vigny (1797-1863)

Ces deux derniers exprimèrent avec talent le "mal du siècle" la mélancolie qui est une forme de résignation fac aux difficultés de l'existence.

THEATRE

Delavigne Casimir (1793-1843) avec Louis XI (1832) et les enfants d'Edouard (1833)

Dumas Alexandre (1802-1870)

Hugo Victor (1802 -1885)

Musset Alfred de (1810-1857)

Alfred de Vigny (1797-1863)

LA CHANSON

Béranger (1780-1857)

LA SATIRE

Auguste Barbier (1805 -1882) avec la curée (1830) et Iambes (1831)

LE ROMAN ET LA NOUVELLE

Balzac (1799 -1850) part du romantisme pour arriver très vite au réalisme

Dumas Alexandre (1802-1870)

Théophile Gauthier (1811-1872)

Delphine Gay (1804-1855) épouse Emile Girardin en 1831 et publie sous ce nom "Le lorgnon" (1831) "le marquis de Pontanges" (1835) ou "la canne de Monsieur Balzac" (1836)

Hugo Victor (1802 -1885)

Lamartine (1790-1869)

Sandeau Jules (1811-1883)

Sand George (1804 -1876)

Stendhal (1783 -1842)

Alfred de Vigny (1797-1863) avec Cinq Mars

Mérimée (1803 -1870)

LA QUATRIEME GENERATION OU LE ROMANTISME NOIR

La quatrième génération débute dans les années 1830 avec "la jeune France" appelée aussi "les bousingos", les "frénétiques" ou encore le romantisme noir.

Ils se réunissent d'abord chez le sculpteur Jehan Dusseigneur puis à partir de 1835 à l'Hôtel de la doyenneté. Les noms à retenir sont:

Aloysius Bertrand (1807 1841) avec son livre posthume "Gaspard de la nuit" (1842)

Petrus Borel (1809-1859) avec "Madame Putiphar" (1839) "Contes immoraux" (1833) "Champavert" (1833) "les roueries de Trialph" (1839)

Théophile Gauthier (1811-1872)

Gérard de Nerval (1808 - 1855)

Eugène Sue (1804 -1857)

Victor Hugo et Alexandre Dumas sont marqués par cette génération et leurs œuvres comme "Notre Dame de Paris" pour Hugo ou Joseph Basalmo pour Dumas sont en ligne directe avec le "romantisme noir"

Charles Nodier (1783 -1844) publie dans la même veine "la fée aux miettes" en 1832

LA CINQUIEME GENERATION SUIT LES JEUNES FRANCE

La cinquième génération est la descendante directe de la troisième génération et de la "jeune france"

EN POÉSIE

un héritier direct de la jeune france : Charles Baudelaire (1821-1867) dans "les fleurs du mal" publiées entre 1857 et 1861 ainsi que Victor Hugo  (1802-1885) qui traverse son siècle.

DANS LE ROMAN

Victor Hugo  (1802 -1885)

George Sand (1804 -1876)

Eugène Fromentin (1820-1876) avec Dominique (1862)

Arthur de Gobineau (1816-1882)

DANS LE ROMAN D'ANTICIPATION

Jules Vernes (1828-1905)

DANS LE ROMAN POUR ENFANT ET ADOLESCENT

Sophie Rostopchine dite la comtesse de Ségur (1799-1874)

Jules Vernes (1828-1905)

DANS LE ROMAN POPULAIRE

Delly pseudonyme de Marie d'Avignon (1875 - 1947) et de son frère Frédéric (1876 1949) qui écrivirent de nombreux romans sentimentaux dont "Entre deux âmes" (1913) "le Maître du silence" (1918) "Mitsi" (1921) et "Coeurs ennemis" (1928)

Feval Paul (1817 - 1887) qui écrivit des feuilletons dans la Revue de Paris et le Courrier Français "Les Mystères de Londres" (1843 -1847) "le fils du diable" (1846-1847) et "le bossu" (1857)

Feuillet Octave (1821-1890)

Ponson du Terrail (1829 - 1871) avec  "les drames de Paris" (1859-1884) qui content les aventures de Rocambole.

Zevaco (1860 - 1918) avec la série des Pardaillan à partir de 1902 (parus en volumes de 1907 à 1926)

Jules Vernes (1828-1905)

DANS LE REGIONALISME

ALSACE

Erckman et Chatrian noms de plume de Émile Erckman (1822 - 1889) et de  Alexandre Chatrian (1826 - 1890) avec notamment "l'ami Fritz" (1864) Waterloo (1865) Histoire d'un paysan (1868 - 1870)

BERRY

Sand George (1804-1876)

BRETAGNE:

Brizeux Auguste (1806-1858) avec Marie (1831) et les bretons (1845)

CEVENNES

Ferdinand Fabre (1827 - 1898) avec notamment "l'abbé Tigrane" (1873)

CORSE

Mérimée (1803 -1870) avec Maltéo Falcone (1833) et Colomba (1840)

PERIGORD

Leroy Eugène (1837- 1907) avec Jacquou le Croquant (1899) 

FRANCHE COMTE

Louis Pergaud (1882 1914) avec de Goupil à Margaud (1910) et surtout "le roman de Miraut, chien de chasse" (1913)

PROVENCE

Aicard Jean (1848-1921) avec Maurin des maures (1908)

Daudet Alphonse (1840 - 1897)

Mistral Frédéric (1830 -1914) crée "le félibrige" pour honorer le provençal

QUEBEC

Louis Fréchette (1839 - 1908) avec Pêle Mêle (1877) les fleurs boréales (1879) les oiseaux de neige (1880) la légende d'un peuple (1887)

Louis Hémon (1880-1913) avec Maria Chapdelaine (1911)

LA SUISSE FRANCOPHONE

Rudolf Töpfer (1799 - 1846) a choisi l'humour avec ses nouvelles genevoises et voyage en zigzag. Il est aussi considéré aussi comme le père de la Bande Dessinée

 

L'HISTOIRE

L'histoire s'organise avec la création en 1816 de l'école des chartes, l'école des langues orientales créées en 1795 est réorganisée en 1838, l'école d'Athènes est créée en 1846.

En 1835, trois revues sont créées:

La revue des deux mondes

La bibliothèque de l'école des chartes

La revue archéologique

La société d'archéologie est créé en 1830

La société de l'histoire de France est créée en 1835

LES HISTORIENS

Stendhal (1783 -1842) pour ses ouvrages d'histoire de l'art

Baron Prosper de Barante (1782-1866)

Guizot (1787-1874)

Henri Martin (1810 -1883) avec son histoire de France (1833, 1837, 1854)

Michelet (1798-1874)

L'Abbé Mignet (1796-1884)

Frédéric Ozanam  (1813-1853)

Garneau François - xavier (1809 - 1866) avec une histoire du canada (1845-1852) est considéré comme le père de l'historiographie du Canada

Edgard Quinet (1803-1975)

Augustin Thierry (1795-1856)

Adolphe Thiers (1797-1877)

LES PHILOSOPHES

Le "spiritualisme" a pour chef incontesté Victor Cousin (1792-1867) qui a écrasé son époque avec ses cours (1836-1840-1841), "du vrai, du beau, du bien" en 1853 et une histoire de la philosophie (1863)   

Joffroy (1796-1842) est son disciple avec ses mélanges philosophiques (1833) et ses cours d'esthétique (1843)

 LES MOUVEMENTS POLITIQUES

LE MOUVEMENT SOCIALISTE

Saint Simon (1760-1825)

Fourrier (1772-1837)

Proudhon (1809-1865)

Louis Blanc (1812-1882)

Tristan Floran (1803-1844) l'une des mères du mouvement féministe

LE MOUVEMENT CONSERVATEUR

De Bonald (1754-1840)

Joseph de Maistre (1754-1821) avec "les soirées de Saint Petersbourg" (1821)

Xavier de Maistre (1763-1852) son frère

LE MOUVEMENT LIBÉRAL

Paul louis Courrier (1772-1825)

Delphine Gay (1804-1855) épouse Émile Girardin et publie notamment "Essai sur la liberté" (1847) et "histoire de la révolution de 1848" (1851-1853)

Tocqueville (1805-1859)

Marie d'Agoult (1805-1876) avait tenu un salon romantique en 1833  avant de soutenir le mouvement libéral républicain avec un essai sur la liberté (1847) sous le nom de Daniel Stern et l' "histoire de la révolution de 1848" (1851-1853)

LE MOUVEMENT RELIGIEUX SOCIAL

Lamennais (1782-1854)

Lacordaire (1802-1861)

Montalembert (1810-1870)

LE MOUVEMENT RELIGIEUX CONSERVATEUR

Monseigneur Dupanloup (1802-1878) évêque d'Orléans et rédacteur d'ouvrages sur l'éducation.

LE JOURNALISME

Les ultra conservateurs ont sous la restauration:

La Quotidienne

Le drapeau Blanc

Les libéraux s'expriment dans:

Le Constitutionnel

Le courrier français

Le Figaro

Le Siècle

Le Temps

Le Globe créé par Paul Dubois et dans lequel Victor Hugo s'exprimera jusque 1830 pour soutenir les thèses romantiques. Deux journalistes exceptionnels y collaborent: Duvergier de Hauranne (1798 - 1881) et Charles Rémusat (1797-1875)

Émile Deschamps (1791 - 1871) crée en 1823 la muse française qui servit d'organe de diffusion des oeuvres des romantiques

Émile Girardin crée "la presse" en 1836 et devient très populaire en baissant le prix de vente par l'apport d'un financement publicitaire et en fidélisant ses lecteurs par la diffusion d'un feuilleton qui fera vivre les principaux romanciers romantiques.

les Conservateurs

Louis Veuillot (1813 -1883) devient le rédacteur en chef très conservateur de "l'univers"

Le National est fondé en 1830 par Thiers, Mignet et Armand Carrel.

Un journal satirique: le charivari.

LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Ampère (1775-1836) pour ses études sur l'électricité

Arago Louis  avec son astronomie populaire (1854-1857)

Chevreul (1786-1889) pour ses études sur la chimie organique

Cuvier (1769-1832) fonde la paléontologie et la géologie

Lamarck (1744 -1828) détermine les premiers principes de l'évolution des espèces.

Laplace (1749 - 1827) et Monge (1746 - 1818) sur les mathématiques

Geoffroy de Saint Hilaire (1772-1844) pour ses recherches sur les organes (1818)

Boucher de Crèvecoeur de Perthes (1788-1868) l'un des pères de la préhistoire.

Contactez nous par téléphone, par e mail ou sur facebook :