SECOND VINGTIÈME SIÈCLE
Cliquez sur les auteurs en violet pour accéder à leur biographie

 

Le deuxième vingtième siècle commence avec la seconde guerre mondiale. Il semble que la littérature francophone serait sur cette période, en déclin. Ce n'est pas entièrement vrai, la littérature francophone n'a pas subi une diminution de production de chef d'œuvre.

Elle a d'une part subi la concurrence de la littérature américaine, sud américaine et italienne et d'autre part, elle est devenue une littérature de style et de forme qui ne pouvait intéresser que des professeurs de langue française.

Les traductions devenaient fort difficiles voir impossibles, la littérature française est devenue une affaire d'initiés, la popularité profitait essentiellement à la littérature américaine.

La littérature francophone est fortement marquée par le désenchantement de la leçon de la seconde guerre mondiale: La civilisation peut conduire à la barbarie.

Deux solutions contre cette construction civilisatrice qui n'a pas su protéger l'homme: la déstructuration complète de la forme et du style à la suite du surréalisme né de la première guerre mondiale, comme OULIPO et le nouveau roman. Remettre l'homme au cœur des préoccupations comme l'existentialisme le nouvel humanisme du XXe siècle, les nouvelles recherches historiques ou l'homme nouveau du communisme. Très vite, le communisme russe révèle son vrai visage: une nouvelle barbarie. Le mur de Berlin implose dès 1989.       

Précisions sur les critères de la sélection :

- les écrivains exposés dans le premier vingtième siècle ne sont pas exposés ici

- seuls les écrivains décédés appartiennent à l'histoire de la littérature, cette page sera donc complétée au fil de la nécrologie.

LE MOUVEMENT EXISTENTIALISTE

Kierkegaard expose que l'être humain est le seul être à avoir des mouvements de conscience tels que l'angoisse pour le lendemain et les soucis. L'existentialisme intègre cette démonstration pour être d'abord l'émanation du poids de cette conscience et de la solitude.

La réponse à la solitude fut la solidarité qui déboucha naturellement selon Jean Paul Sartre à un nouvel humanisme.

Ce mouvement rassemble tous les courants traditionnels de pensée:

Les libéraux:

Albert Camus (1913 - 1960)

Raymond Aron (1905 - 1983)

Les chrétiens sociaux:

Emmanuel Mounier (1905 - 1950)

Les socialistes et gauchistes:

Jean Paul Sartre (1905 - 1980)

Simone de Beauvoir (1908 - 1986)

Merleau Ponty ( 1908 - 1961)

LES COMMUNISTES

La résistance communisme durant la seconde guerre mondiale, s'est naturellement mutée en un parti communiste fort de 30% des électeurs. Ce premier parti de France a drainé vers lui les intellectuels qui bien souvent lassés de servir de "faire valoir" l'ont quitté assez vite. Toutefois, certains romanciers et poètes sont restés inconditionnels malgré la dénonciation des cruautés du Stalinisme:

Aragon (1897 - 1982)

Elsa Triolet (1896 - 1970)

Paul Eluard (1894 -1954)

Roger Vailland (1907 - 1965)

Vercors (1902 - 1991)

LES CHRÉTIENS

Simone Weil (1909 - 1943) dont les recherches philosophiques furent diffusées par Camus à titre posthume

Marie Noël (1883 - 1967) écrit de nombreuses poésies

Teilhard de Chardin (1881 - 1955) qui est non seulement philosophe mais aussi préhistorien

Jacques Maritain (1882 - 1973)

Pierre Emmanuel (1916 - 1984)

Michel Tournier né en 1924, dont les fables philosophiques sont lisibles à plusieurs niveaux jusqu'à l'interprétation symbolique.

LA POÉSIE ET LE DÉCLIN DU SURRÉALISME

Ce mouvement commencé au lendemain de la première guerre mondiale connaît de nombreuses désertions très peu compensées par l'arrivée de Julien Gracq et de André Pieyre Mandiargues.

Toutefois, ce mouvement a modifié définitivement l'art de la poésie. Les poètes ont intégré la lecture de leur oeuvre:

Arp Jean (1887 - 1966)

Aimé Césaire (1913 - 2008)

René Char (1907 - 1988)

Max Paul Fouchet (1913-1980)

Henri Michaux (1899 - 1984)

Francis Ponge (1899 - 1988)

Jacques Prévert ( 1900 - 1977)

Saint John Perse (1887 - 1975)

Leopold Sedar Senghor (1906 -2001)

OU.LI.PO

L'OUvroir de LIttérature POtentielle est un mouvement littéraire fils du surréalisme pour faire des paris sur la forme de l'écriture. Deux Talents exceptionnels:

Raymond Queneau qui a écrit une nouvelle 99 fois avec un style différent pour relativiser sa valeur (exercices de style 1947) et de nombreux calligrammes (1903 - 1976)

Georges Pérec (1936-1982)qui a pu écrire un livre sans utiliser la lettre E. Il a nommé son livre "Disparition".

LE NOUVEAU ROMAN

Encore un fils du surréalisme: "nouveau roman" est un nom négatif donné dans le journal Le Monde du 22 mai 1957 par le critique Emile Herriot  mais qui a été repris par les écrivains qui venaient principalement de la maison d'édition, Les Editions de Minuit créée en 1942 par Vercors et reprise par Jérôme Lindon en 1948.

Jean Ricardou déclare: "Le roman n'est plus l'écriture d'une aventure, mais l'aventure d'une écriture.

Une seule règle: La liberté totale du choix des sujets et de la forme. Ils recherchent une forme nouvelle et ouverte. Leur recherche de style comme écrire un roman sans ponctuation a donné à leur œuvre un caractère difficile. Le public les a longtemps boudé. Seuls les "initiés" les ont lu. Pourtant, au fil des ans, le public les a reconnu et a classé le mouvement entre 1942 et 1970. Il n'y a pas de chef ou de pape. Ces personnalités sont:

Michel Butor né en 1926

Marguerite Duras (1914 - 1996) Prix Goncourt pour "L'Amant" en 1984

Robert Pinget (1919 - 1997)

Alain Robbe Grillet (1922 - 2008)

Nathalie Sarraute (1900 - 1999)

Claude Simon (1913 - 2005) Prix Nobel de littérature en 1985

LES HUSSARDS

Aux éditions de la table ronde des écrivains plutôt à droite créent une école dans les années 1950 appelée par les critiques "les hussards":

Mauriac François (1885-1970)

Jean Giono (1895-1970)

Michel Déon né en 1919

LES ÉCRIVAINS AUX MULTIPLES TALENTS

Armand Lanoux (1913 - 1983)

Françoise Sagan (1938 - 2005)

Romain Gary (1914 - 1980) qui a deux fois le prix Goncourt  sous deux pseudonymes différents.

Boris Vian (1920 - 1959)

LES ÉCRIVAINS MARQUES PAR LA DÉTENTION

Jean Genet (1910 - 1986)

Albertine Sarrazin (1937 - 1967)

 LE THEATRE    

Le T.N.T  et le théâtre du vieux colombier jouent leur rôle de création de pièces de théâtre.

Le théâtre quitte les planches parisiennes pour se rendre sur les lieux de vacances, c'est le temps des festivals. Le plus célèbre est celui créé par Jean Vilar, le festival d'Avignon.

Les auteurs sont ceux exposés dans le premier XX ième siècle et ceux exposés ici dont notamment les très nombreuses pièces de Sartre.

L'HISTOIRE

LE ROMAN HISTORIQUE

Jeanne Bourin (1922 - 2003) avec ses romans féministes sur le Moyen Age

Joseph Joffo né en 1931 raconte ses terribles souvenirs dans un sac de billes

Marguerite Yourcenar (1903 - 1987) avec ses mémoires d'Adrien et l'oeuvre au noir

Robert Merle (1908 - 2004) avec week- end à Zuycotte, la mort est mon métier ou sa saga sur le XVI ième siècle

Maurice Druon (1918 - 2009) avec sa célèbre série en sept tomes des rois maudits.

Maurice Garçon (1889 - 1967) fils d'un éminent pénaliste, il popularisa l'histoire du droit

Le général de Gaulle (1890 - 1970) qui  conte ses mémoires comme un roman.

Malraux André (1901-1976)

Pierre Miquel (1930-2007)

L'ECOLE DES ANNALES

Cette école étudie les civilisations et les mouvements économiques, sociaux et culturels de longues durées en opposition à l'histoire événementielle.

Fernand Braudel (1909-1985)

Georges Duby (1919-1996) avec ses recherches sur le Moyen Age

François Furet (1927-1997)

Annie Kriegel (1926-1995)

Jacques Le Goff né en 1924

Emmanuel Le Roy Ladurie né en 1929

Régine Pernoult (1909-1998) avec ses recherches sur le Moyen Age.

LE ROMAN POLICIER

Boileau (1906 - 1989) et Narcejac (1908 - 1998)

Exbrayat (1906 - 1989)

Frédéric Dard dit San Antonio (1921 - 2000) comparé à un Rabelais du XXe siècle

Léo Malet (1909 - 1996)

Vernon Sullivan autre pseudonyme de Boris Vian (1920-1959)

Jean Claude Izzo (1945 -2000)

SCIENCES FICTIONS

René Barjavel (1911 - 1985)

Pierre Boule (1912 -1994)

SCIENCES

Pierre Bourdieux pour la sociologie (1930 -2002)

Roland Barthes (1915-1980) pour la sémiotique

Claude Lévi Strauss pour l'ethnologie

Jacques Monod pour la biologie (1910-1976)

AVENTURES ET EXPLORATIONS

Frison Roche (1906-1999)

Haroun Tazieff (1914-1998)

Paul Émile Victor (1907-1995)

Contactez nous par téléphone, par e mail ou sur facebook :