MOLIÈRE
Jean Baptiste Poquelin dit Molière

"Jean-Baptiste Poquelin (1622-1673) est né à Paris, Molière est né à Pézenas"
Marcel Pagnol

"Molière est un génie, n'est plus compris l'humour de ses répliques qui visaient les travers
des personnes de son époque, aujourd'hui devenues inconnues, mais il fait toujours rire !"
Frédéric Fabre

Cliquez sur un lien bleu pour accéder aux informations gratuites sur Molière.

- BIOGRAPHIE DE MOLIÈRE

- BIOGRAPHIE DE MOLIÈRE PAR BOILEAU ET VOLTAIRE

- LE THÉÂTRE ET LES COMÉDIES DE MOLIÈRE

- CITATIONS DE MOLIÈRE

- LA RÉPLIQUE CONTRE SAINT VINCENT DE PAUL

- LE MYSTÈRE DE LA DÉPOUILLE DE MOLIÈRE

- IMPRIMEZ LA BIOGRAPHIE DE JEAN DE LA FONTAINE

- LIENS EXTERNES

BIOGRAPHIE DE MOLIÈRE

1621: Jean Poquelin, fils et petit fils de marchand tapissier épouse en l'église Saint Eustache à Paris, Marie Cressé elle même fille et petite fille de marchand tapissier.

1622: Jean Baptiste Poquelin est baptisé le 15 janvier en l'église Saint Eustache à Paris. il sera l'aîné des six enfants de Jean Poquelin. Deux mouront en bas- âge.

1631: Jean Poquelin achète à son frère Nicolas la charge de "tapissier ordinaire du roi" qui leur vaut le titre honorifique d'écuyer et 337 livres de gages par an.

1632: La mère de Jean Baptiste Poquelin meurt des suites d'une couche, malgré "les soins" apportés par les médecins grassement payés par son père. Le jeune Jean Baptiste sera choqué par l'inefficacité des médecins égale à leur suffisance. Son père se remarie et déménage pour habiter dans le quartier le plus vivant de Paris, entre le Pilori des Halles, l'Hôtel de Rambouillet et le Pont Neuf.

1635 Jean-Baptiste entre pour recevoir les leçons des jésuites au collège de Clermont, l'actuel lycée Louis le Grand. Il a pour condisciple Cyrano de Bergerac et le prince de Conti qui deviendra l'un de ses protecteurs.

1640: Le jeune Poquelin prête serment de "survivancier" à la charge de tapissier du Roi. Parallèlement, il débute ses études de licence en droit à Orléans, pour devenir avocat, titre qui permet alors l'achat d'une charge dans la justice ou l'administration. Parallèlement, il rencontre Scaramouche qui va libérer la comédie italienne du dialogue pour le remplacer par la pantomime. Le jeune Jean Baptiste suit ses leçons.

1641: Jean-Baptiste est reçu avocat. Il est l'amant de Madeleine Béjart une comédienne de 22 ans fille d'un huissier des eaux et forêts et protégée du Duc de Modène.

1643: Jean Baptiste décide, contre l’avis de son père, de devenir comédien. En février, Madeleine met au monde une fille prénommée Armande.

Le 30 juin, avec sa maîtresse Madeleine Béjart, la famille de celle-ci et quelques autres comédiens, il fonde la compagnie théâtrale l’Illustre-Théâtre. Seule Madeleine a le droit de jouer les rôles qui lui plairont.

Le 12 septembre, la Compagnie loue la salle du Jeu de Paume des Métayers près de la porte de Nesles, aujourd'hui rue Mazarine et la fait rénover en théâtre. En attendant, la troupe va jouer à Rouen jusqu'au 28 décembre.

1644: L'Illustre Théâtre ouvre ses portes. Il a deux rivaux, l'Hôtel de Bourgogne et le Théâtre du Marais qui brûle le 15 janvier. Jean Baptiste Poquelin prend la direction de la troupe sous le nom de Molière.

Bien que protégé par son altesse royale Gaston d'Orléans, le théâtre s'endette alors que le succès n'arrive pas. Molière est emprisonné à deux reprises, au Châtelet pour deux factures impayées de fourniture de chandelle. Son père paie les deux factures contre la fermeture du théâtre. Il y a à Paris le théâtre de l'Hôtel de Bourgogne et le théâtre du Marais. Il n'y a pas encore de place pour un troisième théâtre.

1645: A la fin de l'année, Molière, Joseph, Madeleine et Geneviève Béjart entrent dans la troupe de Dufresne où se trouve déjà René Berthelot appelé Gros René ou Du Parc. La troupe est à la charge du duc d’Épernon et du comte d’Aubijoux. Ils vont parcourir l'ouest et le sud de la France pendant plus de treize ans. A cette époque, une quinzaine de troupes pérégrinent ainsi à travers la France.

1650-1651: Molière devient le directeur de la troupe de Charles Dufresne. Ils jouent à Agen puis à Pézenas pour divertir les messieurs des États Généraux du Languedoc. Molière devient le comédien préféré d'un libertin troisième personnage du royaume, le prince de Conti qui pensionne la troupe.

1652: La troupe s'installe à Grenoble.

1653: La troupe s'installe à Lyon près du prince de Conti et fait la navette, entre cette ville et les États du Languedoc.

1655: Molière rencontre les comédiens italiens. Il compose ses premiers scénarii dont L'Étourdit joué à Lyon. Après la mort du comte d'Aubijoux emporté par la syphilis, le prince de Conti converti, retire son patronage à la troupe. Il signifie aux comédiens de Molière qu’il leur faut «quitter son nom». Dans la confrérie du Saint Sacrement, le prince de Conti deviendra l'ennemi acharné de Molière.

1656-1957: La troupe qui ne joue plus que pour les États du Languedoc, retourne dans le sud de la France. Le Dépit amoureux est créé à Béziers.

1658: Molière rentre à Paris fort d'une double expérience d'acteur comique et d'auteur dramatique. Il reçoit la protection de Monsieur, le frère du roi. Il joue devant le jeune Louis XIV, dans la salle des gardes du Louvre, Nicomède de Corneille qui ennuie et une farce de Molière, Le Docteur Amoureux qui enchante. Le roi accorde à la troupe de Molière le droit de partager avec les Comédiens Italiens, la salle du Petit Bourbon. Les Italiens gardent les jours ordinaires, dimanche, mardi, vendredi. Molière doit se contenter des autres jours.

1659: Molière dispose seul du Théâtre du Petit Bourbon dès le 7 juillet.

Le 18 novembre, après quelques échecs en reprenant des tragédies, Molière connaît un grand succès avec les Précieuses ridicules. Cette pièce est créée lors de la même représentation que Cinna de Corneille et fait un triomphe.

"Marquise" Du Parc était la maîtresse de Molière. Le vaudeville se dénoue par le départ des époux Du Parc qui entrent dans la troupe du marais.

1660: Molière perd son théâtre, puisque la salle est démolie pour agrandir le Louvre. Trois mois plus tard, comme ses comédiens sont restés fidèles, il récupère la salle du Palais Royal, mal équipée et couverte d'une toile bleue tenue par des cordages. Molière y joue un grand succès: Sganarelle ou le Cocu imaginaire. Les époux Du Parc rejoignent la troupe.

Molière fait poursuivre le libraire Ribou qui a publié Les Précieuses Ridicules sans son autorisation. Il reprend la survivance de la charge de son père avec qui, il est réconcilié.

1661: L'échec de Dom Garcie de Navarre est compensé par L’École des maris et Les Fâcheux. Cette dernière comédie est jouée devant le roi, chez le surintendant Fouquet à Vaux le vicomte.

1662: A 40 ans, Molière épouse Armande Béjart alors âgée de 20 ans, la fille de Madeleine Béjart. Ce mariage avec la fille de sa maîtresse, lui vaut d'être accusé de relations incestueuses puisqu'il y a une très forte possibilité qu'elle soit en réalité sa propre fille. Le mariage est toutefois consacré à Saint Germain l'Auxerrois.

Il a un énorme succès avec l'École des Femmes, comédie en cinq actes et en vers. Cette pièce, qui soulève des questions concernant l’institution du mariage et l’éducation des filles, tranche nettement avec les thèmes habituels de la farce ou de la comédie à l’italienne. Innovation littéraire et critique originale de la société du temps, elle choque les tenants de la morale traditionnelle. La pièce lui rapporte 11 000 livres en trois jours mais lui vaut une longue polémique. Cette querelle occupe toute l’actualité littéraire de l’année 1663, avec ses pamphlets, ses textes satiriques et ses quolibets.

1663: Boileau écrit ses tances contre les ennemis de l'École des Femmes dès janvier. Molière répond à ses adversaires en écrivant La Critique de l’École des femmes. Pièce dans laquelle il tourne en dérision ses détracteurs, soit les petits marquis, les faux vertueux et la troupe rivale de l'hôtel de Bourgogne qui joue une comédie, Le Portrait du Peintre pour traiter Molière de cocu.

La pièce de Molière, L'Impromptu de Versailles est jouée devant le roi. La troupe de l'Hôtel de Bourgogne réplique par L'Impromptu de l'Hôtel de Condé, comédie écrite par Montfleury qui accuse Molière d'inceste.

1664: Molière a un fils le 19 janvier dont le parrain est Louis XIV. Malheureusement, son fils meurt en novembre. Sa troupe joue Le Mariage Forcé.

Au mois de mai, Louis XIV organise un mois de réjouissance dans le parc du Château de Versailles sous le nom des Plaisirs de l'Île enchantée. Sous couvert de rendre grâce à la reine, il honore en réalité Mademoiselle de la Vallière. La troupe de Molière participe aux défilés et aux collations.

Le 8 mai est joué La Princesse d'Élide.

Le 12 mai, Molière représente devant le roi, les trois premiers actes de Tartuffe. La comédie provoque l'indignation des catholiques. Le prince de Conti croit s'y reconnaître. La Confrérie du Saint Sacrement soutenue par la reine mère et l’archevêque de Paris, la fait interdire.

Le 20 juin: La Thébaïde de Racine est représentée, par la troupe de Molière. C'est un échec. Racine considère que la cause est le jeu de la troupe de Molière. Il décide de choisir la troupe de l'Hôtel de Bourgogne pour jouer sa prochaine pièce.

1665: Molière se brouille avec Racine qui avait porté sa pièce Alexandre le Grand en cachette à la troupe du théâtre de l'Hôtel de Bourgogne.

Le 15 février, Molière fait jouer Dom Juan qui remporte un grand succès jusqu'à la clôture annuelle du 20 mars. Au dix septième siècle, pendant les fêtes religieuses de Pâques, les théâtres sont fermés. Sur pression de l'entourage de Port Royal qui reproche à la pièce de prôner l'athéisme, la pièce est retirée de l'affiche à la reprise.

Le 15 septembre, Molière a un nouveau succès avec l'Amour Médecin.

Louis XIV décide de prendre officiellement Molière sous sa protection. Il décerne à ses comédiens le titre de troupe du roi avec une pension de 6000 livres.

1666: Molière a une fille Esprit-Madeleine qui a pour parrain le duc de Modène et pour marraine Madeleine Béjart. Il a ses premiers ennuis de santé. Sur les conseils de Boileau, il se retire quelques temps à "la campagne" à Auteuil.

Le 4 juin, il joue le Misanthrope, le succès est mitigé. En revanche, Le Médecin malgré lui, véritable chef d'oeuvre a un véritable succès. C'est encore la pièce la plus jouée de Molière.

1667: Molière joue l'Imposteur, version adoucie de Tartuffe en présence du frère du roi, chez le Grand Condé. Le premier Président du Parlement de Paris Lamoignon la fait interdire. Molière n'écrit que deux divertissements destinés à être joués dans le cadre du Ballet des Muses: Mélicerte et le Sicilien.

La Du Parc quitte la troupe de Molière pour rejoindre Racine à l'Hôtel de Bourgogne. Elle meurt peu après. Le Petit Baron venu d'une troupe de forain rejoint la troupe de Molière. Il y deviendra Baron.

1668: Molière crée le 13 janvier, une comédie mythologique, Amphitryon au Palais Royal. En juillet, il fait jouer Georges Dandin qui n'a qu'un succès médiocre.

Le 9 septembre, il joue l'Avare: Cléante et Élise, les deux enfants d'Harpagon craignent chacun pour leur amours respectifs. L'avarice de leur père fait obstacle à leur bonheur. Heureusement le vol d'une cassette viendra bouleverser les plans de l'avide vieillard. Cette pièce en cinq actes, est un échec.

Il est de plus en plus malade au point que sa mort est annoncée. Il se sépare d'Armande qui ne voit plus qu'en scène. Il prête de l'argent à son père dont les affaires vont mal.

1669: La comédie Tartuffe est enfin autorisée à être jouée le 5 février. C'est un triomphe jusqu'à la clôture de Pâques. Elle est publiée avec une longue préface de Molière.

Le 25 février, le père de Molière meurt.

1670: Molière joue des comédies ballets sur la musique de Lully: Les Amants magnifiques, Monsieur de Pourceaugnac et un grand succès, le Bourgeois gentilhomme qui fustige le snobisme de Monsieur Jourdain, un piètre imitateur des usages de la noblesse.

Louis Béjart part en retraite avec une pension de 1000 livres. Beauval et sa femme Châteauneuf rejoignent la troupe.

1671: En janvier, la tragédie ballet Psyché écrite avec Corneille et Lulli rencontre un grand succès.

Molière fait jouer la Comtesse d'Escarbagnas et un grand succès, Les Fourberies de Scapin, une comédie d'intrigue qui s'inscrit dans la tradition italienne que Molière avait exploité au début de sa carrière. Molière joue, lui-même, le rôle de Scapin, le valet meneur de jeu.

1672: Molière fait jouer les Femmes Savantes, une sévère condamnation du pédantisme féminin qui sévit dans les salons parisiens.

Molière se brouille avec Lully, promoteur de l’opéra en France, qui obtient par intrigue le privilège royal lui accordant l’exclusivité de la représentation des œuvres chantées et dansées. Molière avait investi dans de de grands travaux au Palais Royal pour pouvoir le faire. Son investissement de l'année précédente se trouve ainsi anéanti. Par faveur spéciale, le roi autorise toutefois Molière à intégrer des scènes musicales et chorégraphiques dans le Malade imaginaire.

Le 17 février, Madeleine Béjart meurt. Il se réconcilie avec Armande. Le 15 septembre, il a un fils prénommé Pierre qui ne survivra pas.

1673: Molière crée le 10 février, le Malade imaginaire, au Palais-Royal sur une musique de Charpentier. Il ne peut pas jouer devant le roi qui l'abandonne. Lully manœuvre et persuade Louis XIV du fait que Molière a épousé sa fille.

Le 17 février, Molière qui tient le rôle d'Argan, est pris de convulsions lors de la quatrième représentation. Il est transporté chez lui, rue de Richelieu. Il meurt d'une hémorragie. N'ayant pas abjuré sa profession de comédien, il reste excommunié et ne peut, malgré son désir, recevoir les derniers sacrements. Il est veillé par deux religieuses. Molière échappe de peu à la fosse commune. Il ne peut être inhumé que grâce à l’intercession de Baron puis d’Armande Béjart auprès de Louis XIV.

Monseigneur du Harlay, archevêque de Paris qui avait interdit une sépulture "en terre sainte" d'un cimetière prononce, sur ordre du roi soucieux d'éviter un scandale, l’ordonnance suivante:

"Nous avons permis au sieur curé de Saint Eustache de donner la sépulture ecclésiastique au corps du défunt Molière dans le cimetière de la paroisse, à condition néanmoins que ce sera sans aucune pompe et avec deux prêtres seulement et hors des heures du jour et qu’il ne se fera aucun service solennel pour lui, ni dans la dite paroisse, ni ailleurs".

Le 21 février, il est enterré de nuit sans aucune cérémonie, au cimetière Saint Joseph officiellement au pied de la Croix. Le cortège est suivi dans la brume, par de nombreux amis et une grande foule de gens du peuple.

Lully s'empare du Palais Royal pour faire l'Opéra. Lagrange et Armande transportent la troupe rue Guénégaud où ils sont rejoints par les comédiens du Théâtre du Marais.

1680: Louis XIV fond la troupe de l'Hôtel de Bourgogne avec la troupe de l'hôtel Guénégaud pour créer "la comédie française".

LES BIOGRAPHIES PAR BOILEAU ET VOLTAIRE

LA SECONDE SATIRE DE BOILEAU EST CONSACRÉE A MOLIÈRE.

VOLTAIRE A ÉCRIT UNE VIE DE MOLIÈRE.

CLIQUEZ SUR L'UN DES DEUX BOUTONS POUR ACCEDER A LA BIOGRAPHIE CHOISIE.
 

LE THÉÂTRE ET LES COMÉDIES DE MOLIÈRE

Cliquez sur le bouton pour accéder gratuitement aux livres des pièces de théâtre de Molière :

Cliquez sur un lien bleu pour accéder à la représentation de la pièce de théâtre choisie :

LES CITATIONS DE MOLIÈRE

Caprice, au mariage encore peut porter préjudice.
Molière ; L'Étourdi ou les Contretemps (1655)

En peu de temps parfois on fait bien du chemin.
Molière ; L'Étourdi ou les Contretemps (1653)

Les plus courtes erreurs sont toujours les meilleures.
Molière ; L'Étourdi ou les Contretemps, IV, 4 (1655)

Le mépris suit de près la faveur qu'on rejette.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)

Un sot qui ne dit mot ne se distingue pas d'un savant qui se tait.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)

Je hais de tout mon cœur les esprits colériques, et porte grand amour aux hommes pacifiques.
Molière ; Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660)

L'on ne doit jamais souffrir, sans dire mot, à moins qu'être un vrai sot.
Molière ; Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660)

Le trop de promptitude à l'erreur vous expose.
Molière ; Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660)

Partout la jalousie est un monstre odieux : rien n'en peut adoucir les traits injurieux.
Molière ; Dom Garcie de Navarre (1661)

Un silence est assez pour expliquer un cœur.
Molière ; Dom Garcie de Navarre (1661)

Chose étrange de voir comme avec passion, un chacun est chaussé de son opinion.
Molière ; L'école des femmes (1662)

Les femmes sont plus chastes des oreilles que de tout le reste du corps.
Molière ; La critique de l'école des femmes (1663)

Les gens de bien sont enviés toujours.
Molière ; Le Tartuffe (1664)

On est aisément dupé par ce qu'on aime.
Molière ; Le Tartuffe (1664)

Contre la médisance il n'est point de rempart.
Molière ; Le Tartuffe (1664)

Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux vu, ce qu'on appelle vu.
Molière ; Le Tartuffe (1664)

Ah ! pour être dévot, je n'en suis pas moins homme !
Molière ; Le Tartuffe (1664)

Vivre sans aimer n'est pas proprement vivre.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)

Quand l'amour à vos yeux offre un choix agréable ; jeunes beautés, laissez-vous enflammer.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)

C'est extrême plaisir de pouvoir d'un péril affranchir ce qu'on aime.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)

Tous les discours n'avancent point les choses : Il faut faire et non pas dire.
Molière ; Dom Juan (1665)

Les inclinations naissantes ont des charmes inexplicables.
Molière ; Dom Juan (1665)

On n'a pas besoin de lumière, quand on est conduit par le Ciel.
Molière ; Dom Juan (1665)

La nécessité n'a point de loi, et qui n'a point de loi vit en bête brute.
Molière ; Dom Juan (1665)

Les gens d'un mérite sublime entraînent de chacun et l'amour et l'estime.
Molière ; Le Misanthrope (1666)

J'aime mieux un vice commode qu'une fatigante vertu.
Molière ; Amphitryon (1668)

Tous les hommes sont semblables par les paroles, et ce n'est que les actions qui les découvrent différents.
Molière ; L'avare (1668)

Tous les magistrats sont intéressés à prendre cette affaire en main ; et, si l’on ne me fait retrouver mon argent, je demanderai justice de la justice.
Molière ; L'avare (1668)

Quand on a besoin des hommes, il faut bien s'ajuster à eux.
Molière ; L'avare (1668)

Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.
Molière ; L'avare (1668)

Quand deux cœurs s'aiment bien, tout le reste n'est rien.
Molière ; Monsieur de Pourceaugnac, Prologue (1669)

Il faut cajoler les mères pour obtenir les filles.
Molière ; Les amants magnifiques (1670)

Il n'y a en amour que les honteux qui perdent.
Molière ; Les amants magnifiques (1670)

- Vous aurez beau faire Monsieur, dit la jolie marquise, vous n’aurez jamais mon cœur.
- Je ne visais pas si haut, Madame.
Molière ; Le bourgeois gentilhomme (1670)

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? !
Molière ; Les fourberies de Scapin (1671)

Il vaut mieux encore être marié qu'être mort.
Molière ; Les fourberies de Scapin (1671)

Service d'autrui n'est pas un héritage.
Molière ; Les femmes savantes (1672)

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.
Molière ; Les femmes savantes (1672)

Quand on sait entendre, on parle toujours bien
Molière ; Les femmes savantes (1672)

Le malade prend l'avis du médecin. Le médecin prend la vie du malade.
Molière ; Le malade imaginaire (1673)

LA RÉPLIQUE CONTRE SAINT VINCENT DE PAUL

Molière ajoute une réplique répétée plusieurs fois et restée célèbre, dans l'acte II, scène 7, de la comédie "Les fourberies de Scapin" (1671):

" Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? ! "

"Scapin : (...) Si vous ne lui envoyez pas par moi tout à l'heure cinq cents écus, ce jeune Turc va nous emmener son fils en Alger. (...) C'est à vous, Monsieur d'aviser promptement aux moyens de sauver des fers un fils que vous aimez avec tant de tendresse.

Géronte : Que diable allait-il faire dans cette galère ? (...) Va-t-en, Scapin, va-t-en dire à ce Turc que je vais envoyer la justice après lui.

Scapin : La justice en pleine mer ! Vous moquez-vous des gens ?

Géronte : Que diable allait-il faire dans cette galère ? (...)

Scapin : Il est vrai ; mais quoi ? on ne prévoyait pas les choses. De grâce, Monsieur, dépêchez.

Géronte : Tiens, voilà la clef de mon armoire... Tu l'ouvriras... Tu trouveras une grosse clef du côté gauche, qui est celle du grenier... Tu iras prendre toutes les hardes qui sont dans cette grande armoire, et tu les vendras aux fripiers pour aller racheter mon fils.

Scapin : Eh, Monsieur, rêvez-vous ? Je n'aurai pas cent francs de tout ce que vous dites ; et, de plus, vous savez le peu de temps qu'on m'a donné.

Géronte : Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? !"

Molière a emprunté cette réplique à Savinien de Cyrano de Bergerac (1619-1655). La vie de cet auteur libertin servira de modèle au fameux "Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand (1868-1918) ; pièce jouée pour la première fois le 28 décembre 1897.

A l'époque, le principe des droits d'auteur, n'existait pas. En ce sens, Des recherches sont effectuées pour faire notamment la différence entre les répliques écrites par Molière, de celles de Corneille.

Molière le disait lui-même : " Je prends mon bien où je le trouve ".

Cyrano avait déjà écrite et répétée cette réplique dans l'acte II, scène 2, de sa pièce de théâtre " Le pédant " jouée en 1654.

"Granger : (...) Va-t-en donc leur dire, de ma part, que le premier des leurs qui tombera entre mes mains, je leur leur renverrai pour rien... Ah ! que diable aller faire en cette galère ?

Corbineli : Tout cela s'appelle dormir les yeux ouverts.

Granger : Mon Dieu ! Faut-il être ruiné à l'âge que je suis ? Va-t-en avec Paquier : prends le reste du teston que je lui donnai pour la dépense il n'y a que huit jours... Aller sans dessein dans une galère !... Prends tout le reliquat de cette pièce. Ah ! malheureuse géniture, tu me coûtes plus d'or que tu n'es pesant !... Paye la rançon, et ce qui en restera, emploie-le en oeuvres pies... Dans la galère d'un Turc !... Bien, va-t'en ! Mais misérable, dis-moi que diable allais-tu faire dans cette galère ? Va prendre dans mes armoires ce pourpoint découpé que quitta feu mon père l'année du grand hiver.

Corbineli : A quoi bon ces fariboles ? Vous n'y êtes pas, il faut tout au moins cent pistoles pour sa rançon.

Granger : Cent pistoles ! Corbineli, va-t'en lui dire qu'il se laisse pendre sans dire un mot.

Corbineli : Mademoiselle Genevote n'était pas trop sotte, qui refusait tantôt de vous épouser, sur ce que l'on assurait que vous étiez d'humeur, quand elle serait esclave en Turquie, de l'y laisser.

Granger ; Je les ferai mentir... S'en aller dans la galère d'un Turc ! Hé ! quoi faire, de par tous les diables, dans cette galère ? Ô galère, galère, tu mets bien ma bourse aux galères !"

Cette réplique a pour but de se moquer de Saint Vincent de Paul (1581 - 1660) qui explique dans sa biographie que durant deux ans, il aurait été enlevé par les barbaresques et réduit en esclavage.

Enseignant à l'université de Toulouse en prévision d'un doctorat, il est, selon ses dires, capturé en 1605 au large d'Aigues Mortes, par des Barbaresques sur la voie du retour d'un voyage pour Marseille où il se rend pour recueillir un modeste héritage.

Il aurait été vendu comme esclave à plusieurs maîtres successifs, notamment à un alchimiste pour lequel il marquera un intérêt profond. Il réussit à convaincre son dernier maître, un renégat originaire de Nice «vivant à la musulmane» de se repentir et de se sauver avec lui. Après deux années d'esclavage en Afrique du Nord, il se serait évadé de Tunis avec ce dernier maître et ses trois femmes, les emmenant à Rome, pour qu'ils se fassent pardonner par le pape.

L'authenticité de cet événement, pour célèbre qu'il soit, est tout simplement incroyable et porte en lui-même les éléments qui démontrent sa fausseté comme le constate l'historien Guy Turbet-Delof.

Saint Vincent de Paul, quelques temps après son retour, a disposé de sommes considérables qui lui a permis d'ouvrir en France, de multiples centres de charité, des congrégations pour hommes dont les célèbres lazaristes, des congrégations pour femmes avec l'aide de sa tendre amie, Louisa de Marillac (1591-1660), ainsi qu'à Paris, la célèbre église Saint Sulpice, mise en scène dans le livre de Dan Brown, le Da Vinci Code.

Comment a t-il financé son oeuvre ?

Soutirer de l'argent aux nobles dames ou au bourgeoises, n'était pas suffisant pour tout payer.  Certes il a été proche, à la fin de la vie du roi Louis XIII mort en 1643 dans ses bras. Certes, il a été nommé au Conseil de Conscience qui est l'organe traitant des affaires ecclésiastiques, par la régente Anne d'Autriche, dont il est également le confesseur jusqu'à la fin de la vie de celle-ci, en1651. Mais le financement de son oeuvre n'est pas explicable.

Saint Vincent de Paul n'a pas voulu expliquer les deux années de disparition qui lui ont permis d'accéder à des sommes si importantes. Par conséquent Cyrano et Molière se moquent de lui dans leur théâtre. Les spectateurs comprennent très bien la moquerie et rient car Saint Vincent de Paul deviendra à partir de 1619 jusqu'à sa mort, Aumônier général des galères.

Malgré cette pieuse inexactitude sur son autobiographie, Vincent est béatifié par le pape Benoît XIII le 13 août 1729 et canonisé par le pape Clément XII le 16 juin 1737. En 1885, le pape Léon XIII l'institue « patron de toutes les œuvres charitables »

Sa dépouille a plus de chance que celle de Molière. Elle est exposée dans la chapelle des Lazaristes, 95, rue de Sèvres, à Paris VIe, où ses reliques sont disposées dans une châsse en argent ciselée en 1830. Son cœur est conservé près du corps de Luisa de Marillac, dans un reliquaire dans la chapelle de la maison mère de ces dames des Filles de la Charité au 140 rue du Bac à Paris VIIe. Une relique de son avant-bras, est conservée à Clichy.

MYSTÈRE DE LA DÉPOUILLE DE MOLIÈRE

Où repose réellement Molière ?

Le 21 février 1673, Molière est inhumé au cimetière Saint Joseph, sous la croix.
En 1695, Jean de la Fontaine aurait été inhumé au même endroit.
En 1732 il apparaît dans les textes que Molière n’aurait pas été enterré sous la croix, mais dans un endroit plus éloigné attenant à la maison du chapelain.
Le 6 juillet 1792, suite à la fermeture du cimetière, les restes présumés de Molière situés près de la maison du chapelain sont exhumés.
Le 21 novembre 1792, les restes de La Fontaine sont recherchés au pied de la croix.
Les ossements de Molière et de La Fontaine sont recueillis dans deux bières en sapin déposées dans la crypte de la chapelle du cimetière.
En 1800, la chapelle est démolie. Les autorités donnent les deux bières à Alexandre Lenoir qui les remplace par deux sarcophages qu’il place dans son musée des monuments français où ils restent jusqu’à la fermeture du musée.
Le 6 mars 1817, les sarcophages sont conduits à l’église Saint Germain des Prés pour une messe en faveur de Molière et de La Fontaine. Puis les sarcophages rejoignent le cimetière du Père Lachaise où ils sont encore.

Tout semblerait limpide mais voilà:

Jean de la Fontaine n’a pas été inhumé sous la croix du cimetière Saint Joseph, mais sous la croix du cimetière des Innocents.
Tous les restes du cimetière des Innocents ont été placés dans les Catacombes.
Si Molière n’a pas été inhumé près de la maison du châtelain, mais bien sous la croix du cimetière Saint Joseph, tout laisse à penser que la sépulture actuelle de Molière pourrait renfermer les restes d’un inconnu et que celle de La Fontaine contiendrait ceux de Molière.
Et pourquoi pas aucun des deux? Il ne faut voir dans ces sépultures que deux monuments érigés à leur gloire sans en contenir réellement les corps.

IMPRIMEZ LA BIOGRAPHIE DE MOLIÈRE

Notre conseil: copiez collez sur word ou autres, modifiez le texte comme vous le souhaitez et imprimez

MOLIÈRE

Jean Baptiste Poquelin dit Molière

1621: Jean Poquelin, fils et petit fils de marchand tapissier épouse en l'église Saint Eustache à Paris, Marie Cressé elle même fille et petite fille de marchand tapissier.

1622: Jean Baptiste Poquelin est baptisé le 15 janvier en l'église Saint Eustache à Paris. il sera l'aîné des six enfants de Jean Poquelin. Deux mouront en bas- âge.

1631: Jean Poquelin achète à son frère Nicolas la charge de "tapissier ordinaire du roi" qui leur vaut le titre honorifique d'écuyer et 337 livres de gages par an.

1632: La mère de Jean Baptiste Poquelin meurt des suites d'une couche, malgré "les soins" apportés par les médecins grassement payés par son père. Le jeune Jean Baptiste sera choqué par l'inefficacité des médecins égale à leur suffisance. Son père se remarie et déménage pour habiter dans le quartier le plus vivant de Paris, entre le Pilori des Halles, l'Hôtel de Rambouillet et le Pont Neuf.

1635: Jean-Baptiste entre pour recevoir les leçons des jésuites au collège de Clermont, l'actuel lycée Louis le Grand. Il a pour condisciple Cyrano de Bergerac et le prince de Conti qui deviendra l'un de ses protecteurs.

1640: Le jeune Poquelin prête serment de "survivancier" à la charge de tapissier du Roi. Parallèlement, il débute ses études de licence en droit à Orléans, pour devenir avocat, titre qui permet alors l'achat d'une charge dans la justice ou l'administration. Parallèlement, il rencontre Scaramouche qui va libérer la comédie italienne du dialogue pour le remplacer par la pantomime. Le jeune Jean Baptiste suit ses leçons.

1641: Jean-Baptiste est reçu avocat. Il est l'amant de Madeleine Béjart une comédienne de 22 ans fille d'un huissier des eaux et forêts et protégée du Duc de Modène.

1643: Jean Baptiste décide, contre l’avis de son père, de devenir comédien. En février, Madeleine met au monde une fille prénommée Armande.

Le 30 juin, avec sa maîtresse Madeleine Béjart, la famille de celle-ci et quelques autres comédiens, il fonde la compagnie théâtrale l’Illustre-Théâtre. Seule Madeleine a le droit de jouer les rôles qui lui plairont.

Le 12 septembre, la Compagnie loue la salle du Jeu de Paume des Métayers près de la porte de Nesles, aujourd'hui rue Mazarine et la fait rénover en théâtre. En attendant, la troupe va jouer à Rouen jusqu'au 28 décembre.

1644: L'Illustre Théâtre ouvre ses portes. Il a deux rivaux, l'Hôtel de Bourgogne et le Théâtre du Marais qui brûle le 15 janvier. Jean Baptiste Poquelin prend la direction de la troupe sous le nom de Molière.

Bien que protégé par son altesse royale Gaston d'Orléans, le théâtre s'endette alors que le succès n'arrive pas. Molière est emprisonné à deux reprises, au Châtelet pour deux factures impayées de fourniture de chandelle. Son père paie les deux factures contre la fermeture du théâtre. Il y a à Paris le théâtre de l'Hôtel de Bourgogne et le théâtre du Marais. Il n'y a pas encore de place pour un troisième théâtre.

1645: A la fin de l'année, Molière, Joseph, Madeleine et Geneviève Béjart entrent dans la troupe de Dufresne où se trouve déjà René Berthelot appelé Gros René ou Du Parc. La troupe est à la charge du duc d’Épernon et du comte d’Aubijoux. Ils vont parcourir l'ouest et le sud de la France pendant plus de treize ans. A cette époque, une quinzaine de troupes pérégrinent ainsi à travers la France.

1650-1651: Molière devient le directeur de la troupe de Charles Dufresne. Ils jouent à Agen puis à Pézenas pour divertir les messieurs des États Généraux du Languedoc. Molière devient le comédien préféré d'un libertin troisième personnage du royaume, le prince de Conti qui pensionne la troupe.

1652: La troupe s'installe à Grenoble.

1653: La troupe s'installe à Lyon près du prince de Conti et fait la navette, entre cette ville et les États du Languedoc.

1655: Molière rencontre les comédiens italiens. Il compose ses premiers scénarii dont L'Étourdit joué à Lyon. Après la mort du comte d'Aubijoux emporté par la syphilis, le prince de Conti converti, retire son patronage à la troupe. Il signifie aux comédiens de Molière qu’il leur faut « quitter son nom ». Dans la confrérie du Saint Sacrement, le prince de Conti deviendra l'ennemi acharné de Molière.

1656-1957: La troupe qui ne joue plus que pour les États du Languedoc, retourne dans le sud de la France. Le Dépit amoureux est créé à Béziers.

1658: Molière rentre à Paris fort d'une double expérience d'acteur comique et d'auteur dramatique. Il reçoit la protection de Monsieur, le frère du roi. Il joue devant le jeune Louis XIV, dans la salle des gardes du Louvre, Nicomède de Corneille qui ennuie et une farce de Molière, Le Docteur Amoureux qui enchante. Le roi accorde à la troupe de Molière le droit de partager avec les Comédiens Italiens, la salle du Petit Bourbon. Les Italiens gardent les jours ordinaires, dimanche, mardi, vendredi. Molière doit se contenter des autres jours.

1659: Molière dispose seul du Théâtre du Petit Bourbon dès le 7 juillet.

Le 18 novembre, après quelques échecs en reprenant des tragédies, Molière connaît un grand succès avec les Précieuses ridicules. Cette pièce est créée lors de la même représentation que Cinna de Corneille et fait un triomphe.

"Marquise" Du Parc était la maîtresse de Molière. Le vaudeville se dénoue par le départ des époux Du Parc qui entrent dans la troupe du marais.

1660: Molière perd son théâtre, puisque la salle est démolie pour agrandir le Louvre. Trois mois plus tard, comme ses comédiens sont restés fidèles, il récupère la salle du Palais Royal, mal équipée et couverte d'une toile bleue tenue par des cordages. Molière y joue un grand succès: Sganarelle ou le Cocu imaginaire. Les époux Du Parc rejoignent la troupe.

Molière fait poursuivre le libraire Ribou qui a publié Les Précieuses Ridicules sans son autorisation. Il reprend la survivance de la charge de son père avec qui, il est réconcilié.

1661: L'échec de Dom Garcie de Navarre est compensé par L’École des maris et Les Fâcheux. Cette dernière comédie est jouée devant le roi, chez le surintendant Fouquet à Vaux le vicomte, durant la fête qui attisa la jalousie.

1662: A 40 ans, Molière épouse Armande Béjart alors âgée de 20 ans, la fille de Madeleine Béjart. Ce mariage avec la fille de sa maîtresse, lui vaut d'être accusé de relations incestueuses puisqu'il y a une très forte possibilité qu'elle soit en réalité sa propre fille. Le mariage est toutefois consacré à Saint Germain l'Auxerrois.

Il a un énorme succès avec l'École des Femmes, comédie en cinq actes et en vers. Cette pièce, qui soulève des questions concernant l’institution du mariage et l’éducation des filles, tranche nettement avec les thèmes habituels de la farce ou de la comédie à l’italienne. Innovation littéraire et critique originale de la société du temps, elle choque les tenants de la morale traditionnelle. La pièce lui rapporte 11 000 livres en trois jours mais lui vaut une longue polémique. Cette querelle occupe toute l’actualité littéraire de l’année 1663, avec ses pamphlets, ses textes satiriques et ses quolibets.

1663: Boileau écrit ses tances contre les ennemis de l'École des Femmes dès janvier. Molière répond à ses adversaires en écrivant La Critique de l’École des femmes. Pièce dans laquelle il tourne en dérision ses détracteurs, soit les petits marquis, les faux vertueux et la troupe rivale de l'hôtel de Bourgogne qui joue une comédie, Le Portrait du Peintre pour traiter Molière de cocu.

La pièce de Molière, L'Impromptu de Versailles est jouée devant le roi. La troupe de l'Hôtel de Bourgogne réplique par L'Impromptu de l'Hôtel de Condé, comédie écrite par Montfleury qui accuse Molière d'inceste.

1664: Molière a un fils le 19 janvier dont le parrain est Louis XIV. Malheureusement, son fils meurt en novembre. Sa troupe joue Le Mariage Forcé.

Au mois de mai, Louis XIV organise un mois de réjouissance dans le parc du Château de Versailles sous le nom des Plaisirs de l'Île enchantée. Sous couvert de rendre grâce à la reine, il honore en réalité Mademoiselle de la Vallière. La troupe de Molière participe aux défilés et aux collations.

Le 8 mai est joué La Princesse d'Élide.

Le 12 mai, Molière représente devant le roi, les trois premiers actes de Tartuffe. La comédie provoque l'indignation des catholiques. Le prince de Conti croit s'y reconnaître. La Confrérie du Saint Sacrement soutenue par la reine mère et l’archevêque de Paris, la fait interdire.

1665: Molière se brouille avec Racine qui avait porté sa pièce Alexandre le Grand en cachette à la troupe du théâtre de l'Hôtel de Bourgogne.

Le 15 février, Molière fait jouer Dom Juan qui remporte un grand succès jusqu'à la clôture annuelle du 20 mars. Au dix septième siècle, pendant les fêtes religieuses de Pâques, les théâtres sont fermés. Sur pression de l'entourage de Port Royal qui reproche à la pièce de prôner l'athéisme, la pièce est retirée de l'affiche à la reprise.

Le 15 septembre, Molière a un nouveau succès avec l'Amour Médecin.

Louis XIV décide de prendre officiellement Molière sous sa protection. Il décerne à ses comédiens le titre de troupe du roi avec une pension de 6000 livres.

1666: Molière a une fille Esprit-Madeleine qui a pour parrain le duc de Modène et pour marraine Madeleine Béjart. Il a ses premiers ennuis de santé. Sur les conseils de Boileau, il se retire quelques temps à "la campagne" à Auteuil.

Le 4 juin, il joue le Misanthrope, le succès est mitigé. En revanche, Le Médecin malgré lui, véritable chef d'oeuvre a un véritable succès. C'est encore la pièce la plus jouée de Molière.

1667: Molière joue l'Imposteur, version adoucie de Tartuffe en présence du frère du roi, chez le Grand Condé. Le premier Président du Parlement de Paris Lamoignon la fait interdire. Molière n'écrit que deux divertissements destinés à être joués dans le cadre du Ballet des Muses: Mélicerte et le Sicilien.

La Du Parc quitte la troupe de Molière pour rejoindre Racine à l'Hôtel de Bourgogne. Elle meurt peu après. Le Petit Baron venu d'une troupe de forain rejoint la troupe de Molière. Il y deviendra Baron.

1668: Molière crée le 13 janvier, une comédie mythologique, Amphitryon au Palais Royal. En juillet, il fait jouer Georges Dandin qui n'a qu'un succès médiocre.

Le 9 septembre, il joue l'Avare : Cléante et Élise, les deux enfants d'Harpagon craignent chacun pour leur amours respectifs. L'avarice de leur père fait obstacle à leur bonheur. Heureusement le vol d'une cassette viendra bouleverser les plans de l'avide vieillard. Cette pièce en cinq actes, est un échec.

Il est de plus en plus malade au point que sa mort est annoncée. Il se sépare d'Armande qui ne voit plus qu'en scène. Il prête de l'argent à son père dont les affaires vont mal.

1669: La comédie Tartuffe est enfin autorisée à être jouée le 5 février. C'est un triomphe jusqu'à la clôture de Pâques. Elle est publiée avec une longue préface de Molière.

Le 25 février, le père de Molière meurt.

1670: Molière joue des comédies ballets sur la musique de Lully: Les Amants magnifiques, Monsieur de Pourceaugnac et un grand succès, le Bourgeois gentilhomme qui fustige le snobisme de Monsieur Jourdain, un piètre imitateur des usages de la noblesse.

Louis Béjart part en retraite avec une pension de 1000 livres. Beauval et sa femme Châteauneuf rejoignent la troupe.

1671: Molière fait jouer la Comtesse d'Escarbagnas et un grand succès, Les Fourberies de Scapin, une comédie d'intrigue qui s'inscrit dans la tradition italienne que Molière avait exploité au début de sa carrière. Molière joue, lui-même, le rôle de Scapin, le valet meneur de jeu.

1672: Molière fait jouer les Femmes Savantes, une sévère condamnation du pédantisme féminin qui sévit dans les salons parisiens.

Molière se brouille avec Lully, promoteur de l’opéra en France, qui obtient par intrigue le privilège royal lui accordant l’exclusivité de la représentation des œuvres chantées et dansées. Molière avait investi dans de de grands travaux au Palais Royal pour pouvoir le faire. Son investissement de l'année précédente se trouve ainsi anéanti. Par faveur spéciale, le roi autorise toutefois Molière à intégrer des scènes musicales et chorégraphiques dans le Malade imaginaire.

Le 17 février, Madeleine Béjart meurt. Il se réconcilie avec Armande. Le 15 septembre, il a un fils prénommé Pierre qui ne survivra pas.

1673: Molière crée le 10 février, le Malade imaginaire, au Palais-Royal sur une musique de Charpentier. Il ne peut pas jouer devant le roi qui l'abandonne. Lully manoeuvre et persuade Louis XIV du fait que Molière a épousé sa fille.

Le 17 février, Molière qui tient le rôle d'Argan, est pris de convulsions lors de la quatrième représentation. Il est transporté chez lui, rue de Richelieu. Il meurt d'une hémorragie. N'ayant pas abjuré sa profession de comédien, il reste excommunié et ne peut, malgré son désir, recevoir les derniers sacrements. Il est veillé par deux religieuses. Molière échappe de peu à la fosse commune. Il ne peut être inhumé que grâce à l’intercession de Baron puis d’Armande Béjart auprès de Louis XIV.

Monseigneur du Harlay, archevêque de Paris qui avait interdit une sépulture "en terre sainte" d'un cimetière prononce, sur ordre du roi soucieux d'éviter un scandale, l’ordonnance suivante:

"Nous avons permis au sieur curé de Saint Eustache de donner la sépulture ecclésiastique au corps du défunt Molière dans le cimetière de la paroisse, à condition néanmoins que ce sera sans aucune pompe et avec deux prêtres seulement et hors des heures du jour et qu’il ne se fera aucun service solennel pour lui, ni dans la dite paroisse, ni ailleurs".

Le 21 février, il est enterré de nuit sans aucune cérémonie, au cimetière Saint Joseph officiellement au pied de la Croix. Le cortège est suivi dans la brume, par de nombreux amis et une grande foule de gens du peuple.

Lully s'empare du Palais Royal pour faire l'Opéra. Lagrange et Armande transportent la troupe rue Guénégaud où ils sont rejoints par les comédiens du Théâtre du Marais.

1680: Louis XIV fond la troupe de l'Hôtel de Bourgogne avec la troupe de l'hôtel Guénégaud pour créer "la comédie française".

LIENS EXTERNES

Cliquez sur le bouton de gauche pour accéder gratuitement à toutes les pièces de théâtre de Molière

Pezenas et Molière http://www.pezenas-tourisme.fr

L'affaire Molière Corneille: http://www.corneille-moliere.org/pageshtml/boileaudaubignac.html

Un site consacré à l'actualité des oeuvres de Molière: http://www.toutmoliere.net/

La cité scolaire Molière de Paris: https://www.ac-paris.fr/serail/jcms/s2_726069/fr/accueil

Le lycée Molière de Bruxelles: http://www.lycee-moliere.be

Le Lycée Molière de Rio de Janeiro au Brésil: http://www.lyceemoliere.com.br/

Le Lycée Molière de Saragosse en Espagne: http://www.lyceemolieresaragosse.org/

Le lycée Molière de la Villanueva de la Cañada à Madrid en Espagne: http://www.lycee-moliere-madrid.org/Site/index.php

ÉCOUTEZ GRATUITEMENT LE THÉÂTRE DE MOLIÈRE : http://www.litteratureaudio.com/livres-audio-gratuits-mp3/tag/moliere

Contactez nous par e mail, sur google + ou sur facebook :

webmaster@bookine.net