ROBERT MERLE

"Robert Merle (1908-2004) n'est pas seulement un romancier populaire, son sens de l'historiques en fait un écrivain majeur"
Frédéric Fabre

Le 28 août 1908 Robert Merle naît à Tebessa situé dans le département de Constantine en Algérie. Il est le fils d'Eugénie Ollagnié et de Félix Merle, officier-interprète de langue arabe.

1915: Envoyé aux Dardanelles, son père est rapatrié en août, à Marseille en raison d'une fièvre typhoïde. Il meurt en septembre.

1918: Sa mère s'installe à Marseille, puis à Paris avec ses trois enfants, l'aîné Roger, Christiane et Robert.

1924: Robert Merle fait ses études au Lycée Condorcet à Paris.

1926: Il réussit son bac.

1927: Il prépare hypokhâgne et khâgne au lycée Louis-le-Grand à Paris.

1930: Il est titulaire d'une licence de philosophie.

1931: Il enseigne à Cleveland dans l'Etat de Ohio aux Etats Unis.

1933: Il est reçu 1er au concours d'agrégation d'anglais.

1934: Il est professeur de lycée de Bordeaux.

1935: Il est professeur de lycée à Marseille.

1936: Il est docteur es lettre en soutenant sa thèse de doctorat de lettres sur Oscar Wilde.

1937: Il est professeur au lycée Pasteur de Neuilly sur Seine où il fait la connaissance de Jean Paul Sartre nommé dans le même lycée comme professeur de philosophie. 

1939: Mobilisé, Robert Merle est l'agent de liaison avec les forces britanniques.

1940: Il est fait prisonnier sur les plages de Dunkerque en mai-juin.

1940-1943 : Interné au camp de Dortmund, puis en Prusse Orientale, il est rapatrié pour des raisons sanitaires en juin 1943. Après quelques mois passés à Paris où il est difficile de trouver de la nourriture, il obtient un congé d'un an pour raisons de santé avec demi-solde.

1944 : Pour guérir des problèmes de santé contractés en captivité, il rejoint sa mère, réfugiée à Aiguillon, au lieu-dit Maragnes près du Château de Ranse, chez des amis. Dans cette maison puis dans une maison située sur le coteau faisant face au Château des Palais, il commence à rédiger Week-end à Zuydcoote. Il devient maître de conférence d'anglais à l'Université de Rennes.

1948 : Il publie un essai sous le titre Oscar Wilde, appréciation d’une œuvre et d’une destinée.

1949 : Il devient professeur des universités et obtient le prix Goncourt pour Un Week End à Zuydcoote publié chez Gallimard dans lequel il se souvient de l'épisode de sa capture par l'armée allemande.

1950 : Il publie le Tome I de son théâtre réunissant Flamineo, Sisyphe et la mort et Les Sonderling.

1952 : Il publie La mort est mon métier. Ce livre est un chef d'œuvre pour illustrer les thèses d'Hannah Arendt sur la banalité du mal. Robert Merle raconte à la première personne, la vie du Waffen SS Rudolph Hoess, commandant du camp d'extermination d'Auschwitz. De son enfance jusqu'à sa condamnation à Nuremberg, Robert Merle décrit dans l'horreur, comment le nazisme avait organisé de véritables carrières de criminels, au cours desquelles la conscience professionnelle, l'efficacité, le sens de la responsabilité étaient récompensées par des promotions rapides.

Les thèses de Willelm Reich sur l'origine du nazisme apparaissent en filigrane. L'enfance de Hoess est glaçante, réglée tout entière par un père maniaque et bigot. Pour Hoess, l'engagement d'abord dans l'armée allemande, en 1914, puis, dans le parti nazi, est aussi le moyen d'échapper à sa famille tout en retrouvant un cadre autoritaire sans lequel il serait perdu. Ce bon père de famille banal devient ainsi le responsable direct de la mort de plusieurs milliers d'hommes, de femmes et d'enfants, principalement juifs.

Ce livre publié trop peu de temps après la fin de la guerre, ne reçoit aucun prix littéraire car la description des camps de la mort est brutale. En 2006, Jonathan Littell reprend l'idée pour conter à la première personne les mémoires d’un personnage fictif, Maximilien Aue, qui a participé aux massacres de masse nazis comme officier SS. Son roman reçoit le Grand Prix du Roman de l'Académie Française et le prix Goncourt.

1955 : Il publie un essai sous le titre Oscar Wilde ou la «destinée» de l'homosexuel.

1956 : Pour les Éditeurs Français Réunis qui publient le roman de Jonathan Swift : Le Voyage à Lilliput, le premier volume de la Série Les Voyages du capitaine Gulliver, il rédige une longue introduction de 59 pages pour présenter le contexte politique de cette satire.

1957 : Il est nommé professeur à l'Université de Toulouse. Il publie le tome 2 de son théâtre réunissant Nouveau Sisyphe, Justice à Miramart et L'Assemblée des femmes d'après Aristophane.

1959 : Il publie une biographie sur Vittoria, Princesse Orsini.

1960 : Il est nommé professeur à l'Université de Caen.

1961 : Robert Merle achète un manoir à Marquay près de Sarlat en Dordogne.

1962 : Il publie un roman d'aventure chez Gallimard, L'Île qui est une dénonciation du colonialisme et obtient le Prix de la Fraternité.

1964 : Un Week End à Zuydcoote est adapté à l'écran par Henri Verneuil avec Jean-Paul Belmondo dans le rôle principal.

1965 : Il est nommé professeur à l'Université Paris X de Nanterre et publie un essai sur Ahmed Ben Bella.

Proche du Parti Communiste, après un déplacement sur l'île de Cuba pour interviewer ses compagnons d'armes, il publie Moncada sur les premiers combats de Fidel Castro.

1967 : Il publie un roman d'anticipation chez Gallimard, appelé un Animal doué de raison. L’armée américaine entraîne des dauphins à comprendre le langage de l’Homme. Les progrès des deux mammifères marins sont spectaculaires. Mais l’objectif final des chercheurs est purement militaire.

1968 : Il est toujours professeur en poste à l'Université de Nanterre durant la révolte des étudiants de mai.

1970 : Il publie Derrière la Vitre pour compter son expérience sur mai 1968.

1972 : Il publie un roman d'anticipation Malevil qui conte l'histoire d'une communauté retranchée dans un château après une guerre atomique.

1974 : Il publie chez Gallimard, Les hommes protégés. Il décrit dans ce roman d'anticipation, un monde proche où une épidémie aurait tué plus de 9 hommes sur 10. Les féministes prennent le pouvoir et les hommes n’occupent plus qu’une place subalterne. Le roman décrit les recherches, finalement couronnées de succès, d’un des rares hommes ayant survécu à l’épidémie pour trouver un vaccin et vaincre la maladie. Sous couvert d’œuvre SF, il s’agit d’une satire sociale sur les relations hommes-femmes alors que les féministes revendiquent leurs droits.

Malevil obtient le Prix John Wood Campbell Memorial du meilleur roman de science fiction. Il est le seul écrivain non anglo-saxon à avoir obtenu ce prix décerné à l'université du Kansas.

1976 : Il publie Madrapour pour conter l'aventure des passagers d'un avion sans équipage, métaphore métaphysique sur le passage dans l'au-delà.

1977 : Il commence une fresque historique de treize tomes s'étendant de 1547 à 1661, sous le titre fortune de France.

Les 6 premiers tomes concernent la vie de Pierre de Siorac, personnage fictif, noble à la cour.

Les 7 tomes suivant sont consacrés à son fils, Pierre-Emmanuel.

1979 : Il publie le tome 2 de fortune de France sous le titre En nos vertes années.

1980: Il publie le tome 3 de fortune de France sous le titre Paris ma Bonne ville. Du fait de l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS le 27 décembre 1979, il s'éloigne du Parti Communiste.

1981 : Il adapte Malevil pour le cinéma. Ce film est réalisé par Christian de Chalonge avec Michel Serrault dans le rôle principal.

1982 : Il publie le tome 4 de fortune de France sous le titre Le Prince que voilà.

1983 : Il publie le tome 5 de fortune de France sous le titre La violente Amour.

1985 : Il publie le tome 6 de fortune de France sous le titre La Pique du Jour chez Plon.

1986 : Il publie Le Jour ne se lève pas pour nous, un récit-reportage sur la vie en mission à bord d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) français.

1987 : Il publie l'Idole pour nous transporter au XVIe siècle, en Italie, et suivre la vie d'une petite bourgeoise devenue grande dame qui déchaîne en sa faveur et contre elle, les passions.

1989 : Il publie un roman d'anticipation aux Editions Fallois, Le Propre de l'Homme qui conte l'aventure d'un scientifique qui élève en famille, une chimpanzé pour lui enseigner la langue des signes dans le but de prouver qu'elle possède une forme d'intelligence.

1991 : Il publie le tome 7 de fortune de France sous le titre La Volte des Vertugadins aux éditions de Fallois.

1992 : Il publie le tome 3 de son théâtre réunissant Le Mort et le vif suivi de Nanterre la Folie adapté par Sylvie Gravagna.

1993 : Il publie le tome 8 de fortune de France sous le titre L'Enfant Roi aux éditions de Fallois.

1995 : Il publie le tome 9 de fortune de France sous le titre Les Roses de la Vie aux éditions de Fallois.

1996 : Il publie son théâtre sous le titre Pièces pies et impies.

1997 : Il publie le tome 10 de fortune de France sous le titre Le Lys et la Pourpre aux éditions de Fallois.

1999 : Il publie le tome 11 de fortune de France sous le titre La Gloire et les Périls aux éditions de Fallois.

2001 : Il publie le tome 12 de fortune de France sous le titre Complots et Cabales aux éditions de Fallois.

2003 : Il publie le tome 13 de fortune de France aux éditions de Fallois sous le titre Le Glaive et les Amours qui obtient le prix Giono. Il acquiert "La Malmaison" à Grosrouvre près de Montfort-L'Amaury.

Le 27 mars 2004 : Il décède d'un arrêt cardiaque, dans sa demeure de La Malmaison. Ses cendres sont déposées auprès de sa mère Eugénie Ollagnié (1883-1980). Marié trois fois, il eut six enfants.

2008 : L'un de ses fils, Pierre Merle publie une biographie sur son père aux éditions de l'Aube sous le titre  "Robert Merle Une vie de passions".

CITATIONS

N'oubliez pas que, si longue vous apparaisse votre existence, votre mort, elle, est éternelle

Quand il s'agit des libertés, rien n'est jamais gagné définitivement, rien...

La clairvoyance des gens bornés: ils comprennent tout, mais à moitié.

La roue du temps ne se contente pas de tourner et de vous emporter dans son cercle. Elle est dentelée et vous accroche sans fin de souci en souci.

LIENS EXTERNES

D'autres Biographies de Robert MERLE

Le site d'un fan d'Aiguillon et de Robert Merle http://aiguillon47.pagesperso-orange.fr/Robert%20Merle.htm

 

 contactez nous par téléphone ou par e mail:

  webmaster@fbls.info